Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Cersobleptes

samedi 6 février 2016

Cersobleptes (mort en 358 av.jc)

Fils de Cotys, roi de Thrace [1], il hérita du royaume en conjonction avec Berisades et Amadocus II , qui étaient probablement ses frères. Il était très jeune à l’époque, et l’ensemble de la gestion de ses affaires a été assumée par le général Charidème de l’ Eubée [2], qui a été relié par mariage avec la famille royale. La zone contrôlée par Cersobleptes était à l’est de la rivière Hèbre [3].

Charidème portait le rôle de premier plan dans les luttes et les négociations avec Athènes pour la possession de la Chersonèse de Thrace [4], Cersobleptes apparaissant tout au long comme un simple noble.

La péninsule semble avoir été finalement cédé aux Athéniens en 357 av.jc. Après la cession de la Chersonèse, Cersobleptes continua à courtiser assidûment la faveur des Athéniens, étant peut-être empêché de toute agression par crainte de leur escadre dans le Hellespont [5].

A la mort de Berisades, avant 352 av.jc, Cersobleptes conçu, ou plutôt Charidème conçu pour lui d’obtenir la possession de toutes les possessions de Cotys.

il semble que Cersobleptes avait négocié avec le roi Philippe II de Macédoine pour une attaque combinée sur la Chersonèse, qui cependant ne pu avoir lieu du fait du refus de Amadocus de permettre à Philippe un passage à travers son territoire.

Par la suite, Philippe devint l’ennemi de Cersobleptes, et en 352 fit une expédition réussie en Thrace et emporta un fils de Cersobleptes comme otage.

Cersobleptes et Amadocus semblent avoir été soumis par Philippe vers 347. Peu après Cetriporis , le fils et successeur de Berisades, a subi le même sort. Les deux dirigeants, après avoir fait appel à la règle macédonienne pour arbitrer un différend entre eux, ont ensuite été forcés de reconnaître sa suzeraineté lorsqu’il se présenta avec une armée.

Au moment de la paix entre Athènes et Philippe en 346, nous trouvons Cersobleptes de nouveau impliqué dans les hostilités avec le roi macédonien.

Au cours des trois prochaines années, Cersobleptes semble avoir récupéré une résistance suffisante pour secouer le joug, et, selon Diodore, persistait dans ses attaques contre les villes grecques de l’Hellespont. En conséquence, en 343, Philippe marcha de nouveau contre lui et le vainquit dans plusieurs combats.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Cersobleptes/Traduit par mes soins

Notes

[1] La Thrace est une région de la péninsule balkanique partagée entre : la Bulgarie (Thrace du nord), la Grèce (Thrace occidentale ou Thrace égéenne) et la Turquie (Thrace orientale)

[2] L’Eubée est la deuxième île de la mer Égée par la superficie, située en face de l’Attique et de la Béotie, dont elle est séparée par le détroit de l’Euripe. Elle est longue de 180 km pour 4 167 km²

[3] La Maritsa ou Maritza, ou l’Évros ou l’antique Hèbre, est un fleuve de la péninsule balkanique arrosant la Bulgarie avant de servir de frontière entre la Grèce et la Turquie d’Europe.

[4] La péninsule de Gallipoli, également connue sous son nom antique de Chersonèse de Thrace, est une péninsule située en Turquie, dépendant de la Thrace. Elle constitue la rive nord des Dardanelles (l’ancien Hellespont). Sa rive nord est baignée par la mer Égée.

[5] Les Dardanelles