Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Pharasman II d’Ibérie ou Pharsman II dit Kouel ou le Bon

Pharasman II d’Ibérie ou Pharsman II dit Kouel ou le Bon

samedi 21 février 2015, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 8 août 2011).

Pharasman II d’Ibérie ou Pharsman II dit Kouel ou le Bon (mort en 132)

Roi de Karthli de 116 à 132

Royaume d'Ibérie dans les années 150Fils unique de son prédécesseur Amazap 1er, il accède au trône en 116. Selon l’historien géorgien Nodar Assatiani , c’est sous le règne de Pharsman II que le royaume antique d’Ibérie [1], après avoir été l’allié de Trajan contre les Parthes [2], atteint son apogée, comme en témoignent ses relations avec Rome. Après une visite à Rome, il développe une grave maladie sur le chemin du retour, dont il meurt en 132. Il épousa Ghadana, fille du roi d’Arménie et eu un fils unique Rhadamiste 1er.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia / Portail de la Géorgie/ Roi d’Ibérie

Notes

[1] L’Ibérie, aussi connue sous le nom d’Ivérie, est le nom donné par les Grecs et les Romains à l’ancien royaume de Karthlie et correspondant approximativement aux parties méridionale et orientale de l’actuelle République de Géorgie. Les Ibères du Caucase forment une base pour le futur État géorgien et, en même temps que les Colches de Colchide, le noyau de la population géorgienne actuelle. La région n’était, jadis, habitée que par quelques tribus qui faisaient partie du peuple appelé « Ibères ».

[2] La Parthie est une région située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides, berceau de l’Empire parthe qui contrôle le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av.jc et 224 de notre ère. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord, aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan, et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.