Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Jovin ou Iovinus

samedi 19 septembre 2015

Jovin ou Iovinus

Usurpateur romain en Gaule de 411 à 412

Il fut opposé à l’empereur Flavius Honorius. Aristocrate gaulois, il est élu empereur à Mogontiacum [1] par ceux de son rang en 411 pour contrer l’incapacité d’Honorius et d’un autre usurpateur Constantin III à ramener la sécurité en Gaule après l’invasion de 406. Ses forces se résument à des Burgondes [2] et des Alains [3] enrôlés du côté romain, dans une Gaule dévastée par les barbares. Il est bientôt rejoint par le turbulent général Sarus.

Pour se concilier Athaulf et ses Wisigoths [4] présents en Italie, il les laisse passer les Alpes et entrer en Gaule en 412. Mais Athaulf préfère une alliance avec Constance, représentant du pouvoir impérial légal qui est mieux à même de lui offrir du ravitaillement. Athaulf capture donc Jovin à Valence et le livre au Préfet des Gaules Claudius Posthumus Dardanus qui l’exécute à Narbonne en 413, au profit d’Honorius. Sa tête est portée à Ravenne.

Cette brève tentative témoigne des effets du désastre de l’invasion de 406, décomposition de la domination impériale romaine et désirs autonomistes des élites gallo-romaines, qui vont en s’accentuant.

Jovin régna quelques mois avec son frère Sebastianus qui meurt sans doute exécuté en même temps que lui.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Grégoire de Tours, Histoire des Francs, II, 9. Histoire des Francs, éd. Belles lettres, coll. « Classiques de l’Histoire », Paris, 1980

Notes

[1] Mayence

[2] Les Burgondes sont un peuple germanique appartenant au rameau ostique, probablement originaire de l’île de Bornholm dans la mer Baltique. Pline l’Ancien cite pour la première fois le nom de ce peuple au 1er siècle. Cet écrivain romain le localise sur l’Oder, dans l’actuelle Pologne. Les Burgondes participent aux invasions et migrations de la fin de l’Antiquité et du début du Moyen Âge, période durant laquelle ils s’établissent durablement dans le sud-est de la Gaule, comme peuple fédéré de l’Empire romain. À la fin du 5ème siècle, profitant de l’effondrement de l’Empire romain d’Occident, les Burgondes fondent un royaume qu’ils étendent vers la Suisse romande actuelle et le quart sud-est de la Gaule. Cependant, dès 534, le royaume des Burgondes est intégré au royaume des Francs mérovingiens, dans le cadre duquel, à la fin du 6ème siècle, il prend le nom de regnum Burgundiæ (« royaume de Burgondie » ou « royaume de Bourgogne »), dont est issu le nom actuel de la Bourgogne.

[3] Les Alains (étaient un peuple scythique, probablement originaire du pays des Alains, dans le Caucase, dont l’Ossétie ou Alanie est l’avatar actuel : les Ossètes d’aujourd’hui, qui vivent de part et d’autre de la passe de Darial ou Dar-i-Alan, la « passe des Alains », se présentent comme les descendants directs des Alains, qui étaient des cavaliers nomades apparentés aux Sarmates et très proches des Iazyges et des Roxolans.

[4] Les Wisigoths ou Tervinges étaient un peuple germanique issu des Goths. Les Wisigoths sont ceux qui, migrant depuis la région de la mer Noire, s’installèrent vers 270-275 dans la province romaine abandonnée de Dacie (actuelle Roumanie), au sein de l’Empire romain, alors que les Ostrogoths s’installèrent, pour leur part, en Sarmatie (actuelle Ukraine). Les Wisigoths migrèrent à nouveau vers l’ouest dès 376 et vécurent au sein de l’Empire romain d’Occident, en Hispanie et en Aquitaine