Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Sarus

dimanche 22 février 2015

Sarus (mort en 412)

Aristocrate wisigoth-Général de l’armée romaine au début du 5ème siècle

Proche de Stilicon, le régent de l’empereur d’Occident Honorius. Il est le frère de Sigéric , roi des Wisigoths [1] en 415.

Il est particulièrement connu en raison de sa participation à la campagne en 407/408 contre l’usurpateur Constantin, qui s’est proclamé Auguste à Trèves [2], préfecture du prétoire des Gaules [3], au cours de l’année 407.

Stilicon place Sarus à la tête du contingent qu’il envoie contre Constantin. Durant l’automne 407, Sarus défait les troupes de Justinianus et de Névogastès. Le premier est tué au combat, le second assassiné par trahison lors d’une conférence.

Il met alors le siège devant Valence où se trouve alors Constantin. Mais l’approche de renforts ennemis le contraint à repasser les Alpes. Il doit négocier son passage avec les bagaudes [4] des montagnes qui lui barrent la route, en leur cédant une partie de son butin.

Disgracié après la chute de Stilicon à l’automne 408, il est rappelé par Jovin en avril 409. Il se laisse convaincre et réapparaît en 410. Ecœuré des négociations avec le chef wisigoth Alaric, il attaque début juillet vers Ravenne les troupes wisigothes.

Comblé de faveur par la suite, il est mécontenté pour une affaire de passe-droit et quitte la cour de Ravenne pour rejoindre l’usurpateur Jovin en Gaule fin 411.

Mais il est victime de la mésentente entre Athaulf successeur d’Alaric, et Jovin. Cerné par les Wisigoths qui le considèrent comme un traître, il se défend héroïquement mais périt à la tête de ses quelques troupes en 412.

Il est par la suite vengé par un de ses proches qui assassine Athaulf en 415, permettant à Sigéric de devenir roi.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Sarus/ Portail de la Rome antique • section Empire romain/ Général de l’Empire romain

Notes

[1] Les Wisigoths entrent en Gaule, ruinée par les invasions des années 407/409. En 416 les Wisigoths et leur roi Wallia continuent leur invasion en Espagne, où ils sont envoyés à la solde de Rome pour combattre d’autres Barbares. Lorsque la paix avec les Romains fut conclue par le fœdus de 418, Honorius accorda aux Wisigoths des terres dans la province Aquitaine seconde. La sédentarisation en Aquitaine a lieu après la mort de Wallia. Les Wisigoths pénétrèrent en Espagne dès 414, comme fédérés de l’Empire romain. Le royaume des Wisigoths eut d’abord Toulouse comme capitale. Lorsque Clovis battit les Wisigoths à la bataille de Vouillé en 507, ces derniers ne conservent que la Septimanie, correspondant au Languedoc et une partie de la Provence avec l’aide des Ostrogoths. Les Wisigoths installèrent alors leur capitale à Tolède pour toute la suite. En 575 ils conquièrent le royaume des Suèves situé dans le nord du Portugal et la Galice. En 711 le royaume est conquis par les musulmans.

[2] Trèves est une ville et un arrondissement d’Allemagne, dans le Land de Rhénanie-Palatinat. La ville est située sur la Moselle.

[3] Le préfet du prétoire est l’officier commandant la garde prétorienne à Rome, sous le Haut-Empire, et un haut fonctionnaire à la tête d’un groupe de provinces, la préfecture du prétoire, dans l’Antiquité tardive.

[4] Les bagaudes étaient, dans l’Empire romain, le nom donné aux bandes armées de brigands, de soldats déserteurs, d’esclaves et de paysans sans terre qui rançonnaient le nord-ouest de la Gaule du 3ème au 5ème siècle.