Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 17ème siècle > Marie-Henriette d’Angleterre ou Marie Henriette Stuart

Marie-Henriette d’Angleterre ou Marie Henriette Stuart

mardi 5 mai 2015

Marie-Henriette d’Angleterre ou Marie Henriette Stuart (1631-1660)

Princesse royale

Née à Londres, fille du roi Charles 1er et de la reine Henriette Marie d’Angleterre. Par sa mère, elle est petite-fille du roi Henri IV et cousine du roi Louis XIV.

Elle est princesse d’Orange par son mariage avec le prince Guillaume II d’Orange . Le mariage ne sera consommé que quelques années plus tard. Elle ne met le pied sur le sol Hollandais qu’en 1642 et ne fait son apparition officielle qu’en 1644.

En 1647, à la mort de son père, Guillaume devient Stathouder [1]. En 1648, les Traité de Westphalie [2] mettent fin à la Guerre de Trente ans [3] et reconnaissent l’indépendance des Provinces Unies [4].

En novembre 1650, Guilaume II d’Orange meurt et Marie-Henriette met au monde son fils unique le futur Guillaume III d’Orange . Elle doit partager la tutelle de son fils avec sa belle-mère Amélie de Solms-Braunfels et son beau-frère Frédéric-Guillaume 1er de Brandebourg .

Ayant des difficultés à gérer sa Principauté d’Orange, elle fait appel à son cousin, le roi de France Louis XIV. Celui-ci envoie des troupes qui occupent la principauté.

Elle accorde l’asile à ses frères le prince de Galles et le duc d’York ce qui accroît son impopularité.

Après la restauration de celui-ci, elle se rend en Angleterre où elle meurt de la variole à l’âge de 29 ans.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Marie-Henriette d’Angleterre/ Portail du Royaume-Uni/ Maison Stuart

Notes

[1] Le stathoudérat était une fonction politique et militaire médiévale dans les anciens Pays-Bas. Le stathouder connaît aux 16ème et 17ème siècles une modification importante de son rôle avec le déclenchement de la guerre de Quatre-Vingts Ans, la sécession des Pays-Bas espagnols et l’accession à l’indépendance des Provinces-Unies. Dans l’histoire de la république néerlandaise, les fonctions et l’autorité du stathouder continuèrent de fluctuer grandement selon les circonstances politiques internes et externes. On remarque cependant deux constantes dans l’attribution du stathoudérat durant cette dernière période : l’hérédité de fait en faveur de la Maison d’Orange-Nassau et la sujétion de cette attribution aux États généraux des Provinces-Unies.

[2] Les traités de Westphalie ou Paix de Westphalie conclurent la guerre de Trente Ans et la guerre de Quatre-vingts ans le 24 octobre 1648. Ils sont à la base du « système westphalien », expression utilisée a posteriori pour désigner le système international spécifique mis en place, de façon durable, par ces traités. Catholiques et protestants ayant refusé de se rencontrer, les négociations se tinrent à partir de décembre 1644 à Münster pour les premiers et à partir de 1645 à Osnabrück pour les seconds. Cette solution qui avait été proposée par la Suède est préférée à l’alternative française qui suggérait Hambourg et Cologne.

[3] La guerre de Trente Ans est une série de conflits armés qui a déchiré l’Europe de 1618 à 1648. Les causes en sont multiples mais son déclencheur est la révolte des sujets tchèques protestants de la maison de Habsbourg, la répression qui suivit et le désir de ces derniers d’accroître leur hégémonie et celle de la religion catholique dans le Saint Empire. Ces conflits ont opposé le camp des Habsbourg d’Espagne et du Saint Empire germanique, soutenus par l’Église catholique romaine, aux États allemands protestants du Saint Empire, auxquels étaient alliées les puissances européennes voisines à majorité protestante, Provinces-Unies et pays scandinaves, ainsi que la France qui, bien que catholique et luttant contre les protestants chez elle, entendait réduire la puissance de la maison de Habsbourg sur le continent européen.

[4] La République des sept Provinces-Unies des Pays-Bas ou République des Provinces-Unies des Pays-Bas ou en abrégé Provinces-Unies, est le nom usuellement donné aux sept provinces du nord des Dix-sept Provinces ou Pays-Bas espagnols en 1581 jusqu’à la création par les Français de la République batave (1795) puis du Royaume de Hollande (1806) et qui constituaient l’État de Leurs Hautes Puissances Messeigneurs les États généraux des provinces unies des Pays-Bas.