Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 15ème siècle > Sir Robert Graham de Kinpont

Sir Robert Graham de Kinpont

lundi 2 mars 2015

Sir Robert Graham de Kinpont (mort en 1437)

Propriétaire foncier écossais, et l’un des conspirateurs principaux de l’assassinat du roi Jacques 1er d’Écosse en 1437

Troisième fils de Patrick Graham de Kincardine. Il a fréquenté l’Université de Paris [1] dans les années 1390.

En 1399, il épousa Marion Oliphant, fille de John Oliphant de Aberdalgie [2].

Les Graham étaient des partisans de Robert Stewart, duc d’Albany, et de son fils Murdoch. Lorsque Murdoch et ses deux fils furent exécutés en 1425, Robert Graham fut emprisonné dans le château de Dunbar [3], mais fut remis en liberté en 1428.

Dans la nuit du 20 Février 1437, jacques 1er logeait dans le monastère dominicain de Perth [4]. Robert Stewart a permis aux conspirateurs, dont Sir Robert Graham et son fils Thomas, d’entrer dans le logement. Bien que le roi ai tenté de se cacher, il fut découvert et poignardé à mort.

Les assassins se sont échappés, mais sans tuer la reine, Jeanne Beaufort, qui rapidement devint régente de Jacques II. Sir Robert fut découvert dans le Perthshire [5] et emmené à Stirling [6], où il fut exécuté en Avril.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Sir Robert Graham/ Traduit par mes soins

Notes

[1] L’université de Paris était l’une des plus importantes et des plus anciennes universités médiévales. Apparue dès le milieu du 12ème siècle, elle est reconnue par le roi Philippe Auguste en 1200 et par le pape Innocent III en 1215. Elle acquiert rapidement un très grand prestige, notamment dans les domaines de la philosophie et de la théologie. Constituée comme l’association de tous les collèges parisiens situés sur la rive gauche, elle assurait la formation de tous les clercs, c’est-à-dire de tous les cadres et agents administratifs des institutions royales (conseil d’État, parlements, tribunaux, cours des comptes, impôts, etc.) et ecclésiastiques (enseignement, hôpitaux, libraires, recherche, évêques, abbés).

[2] Aberdalgie est un village d’Écosse sur l’Earn à 4 km sud-ouest de Perth.

[3] Le château de Dunbar, aujourd’hui en ruines, était une des plus importantes forteresses d’Écosse, dominant le port de la ville de Dunbar, dans l’East Lothian.

[4] Couvent de l’ordre des Dominicains fondé au 13ème siècle à Perth, en Écosse

[5] Le Perthshire est un ancien comté du centre de l’Écosse, dont la capitale était Perth. Il a depuis été incorporé à la région de Perth and Kinross

[6] Stirling est une cité écossaise, située dans le council area de du même nom dont elle constitue le siège et dans la région de lieutenance de Stirling and Falkirk. Elle est bordée par le Forth, en amont d’Édimbourg. Autrefois capitale du royaume d’Écosse, Stirling porta le titre de « burgh royal » (« bourg royal ») jusqu’en 2002