Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Eschine de Sphettos

lundi 16 février 2015

Eschine de Sphettos (vers 435-vers 350av.jc)

Philosophe grec

Son père et lui furent tous deux amis proches de Socrate. Il assista au procès et à la mort de Socrate, et eut Xénocrate de Chalcédoine pour disciple, que Platon attira à lui.

D’après Idoménée de Lampsaque dans son ouvrage “Des Socratiques”, Socrate est le premier à avoir, avec Eschine de Sphettos, enseigné l’art oratoire.

Eschine est un disciple de Socrate, qui lui reproche de toucher un salaire pour son enseignement, et de Gorgias, qu’il a imité. À l’instar d’ Antisthène , Eschine appelait Platon Sathon, et publia même contre lui un dialogue auquel il donna maladroitement ce titre grossier. Selon “le Livre II de Vies, doctrines et sentences des philosophes illustres” de Diogène Laerce, le stoïcien Persée étudia les textes homonymes d’Antisthène et Eschine de Sphettos afin de séparer les falsifications et rétablir les authentiques. Platon parle de lui dans “le Phédon et dans l’Apologie de Socrate”.

Fils d’un charcutier nommé Lysanias, il s’attacha à Socrate sans jamais le quitter. Il a écrit des dialogues. Ceux-ci, d’après Idoménée de Lampsaque et Ménédème d’Érétrie, seraient des dialogues de Socrate reçus de Xanthippe avec qui une fois veuve, il aurait entretenu une relation. D’après certains fragments de discours de Lysias, Eschine aurait été impudent, mauvais payeur lorsqu’il s’agissait de rembourser des dettes, et une personne de mauvaise réputation aux mœurs dissolues.

Il vécut plusieurs années en exil à la cour de Denys II à Syracuse, avant de revenir à Athènes vers 356, où il a enseigné la rhétorique, non par des cours, mais des conférences payantes.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Eschine de Sphettos/ Portail de la philosophie antique/ Philosophe de la Grèce antique