Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Arnulf ou Arnoul

vendredi 30 janvier 2015

Arnulf ou Arnoul

Duc pépinide

Fils de Drogon, duc de Champagne et d’Adaltrude. Il est élevé avec ses frères par son arrière-grand-mère maternelle Anseflède.

En 714, son grand-père Pépin de Herstal l’exclut de sa succession comme maire du palais et choisit comme successeur son cousin Théodebald.

Il hérite cependant de différents domaines et effectue deux donations en faveur du monastère d’Echternach [1], la première en 715 d’un domaine situé à Bollendorf [2], et la seconde en 721 d’une vigne à Klotten [3].

Mais Charles Martel, fils de Pépin de Herstal et de sa concubine Alpaïde, profitant d’une guerre entre la Neustrie [4] et l’Austrasie [5] s’enfuit, repousse les Neustriens et écarte Plectrude et Théodebald pour s’emparer du pouvoir en 717.

En 723, Arnulf conspire avec ses frères Godefried et Pépin et se révolte, mais il est soumis par Charles Martel. Cette révolte est d’ailleurs de faible ampleur. Charles Martel emprisonne alors Arnulf et l’un de ses frères, probablement Pépin, qu’il laisse mourir en prison.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de Pierre Riché, Les Carolingiens, une famille qui fit l’Europe, Paris, Hachette, coll. « Pluriel »,‎ 1983

Notes

[1] L’ancienne abbaye d’Echternach, sise au bord de la Sûre, à Echternach au Luxembourg, était un monastère bénédictin. Fondé au 7ème siècle par saint Willibrord

[2] Bollendorf est une localité et commune allemande situées dans l’arrondissement d’Eifel-Bitburg-Prüm du Land de Rhénanie-Palatinat. La commune est bordée au sud-ouest par la frontière luxembourgeoise et la Sûre (un affluent de la Moselle) qui la séparent du canton d’Echternach. Le village de Bollendorf se trouve sur la rive gauche de la Sûre.

[3] Klotten est une ville de l’arrondissement de Cochem-Zell du Land de Rhénanie-Palatinat, en Allemagne. La commune de Klotten est située au bord de la Moselle, entre Trèves et Coblence

[4] Royaume franc qui couvrait le nord-ouest de la France actuelle, et avait pour capitale Soissons. Néanmoins, il semble que le terme de Neustrie ne soit apparu qu’un siècle après la création du royaume. La Neustrie avait été créée lors du partage qui suivit la mort de Clovis 1er, en 511, et revint à Clotaire 1er, qui, au terme de son long règne de 50 ans, avait réussi à reconstituer le royaume de son père. Elle fut le 2ème grand royaume franc né lors des partages successoraux mérovingiens à partir des territoires conquis sur Syagrius. Son aire géographique était limitée par la Loire au sud, l’océan Atlantique et la Basse-Bretagne à l’ouest, et la Champagne à l’est. Elle s’étendait jusqu’en Flandre au nord.

[5] L’Austrasie désignait durant la période mérovingienne un royaume franc couvrant le nord-est de la France actuelle, les bassins de la Meuse et de la Moselle, jusqu’aux bassins moyen et inférieur du Rhin. La capitale en fut d’abord Reims, puis Metz. Les habitants de l’Austrasie étaient les Austrasiens. Ce royaume est apparu à la mort de Clovis en 511, lorsque le territoire de celui-ci est partagé entre ses fils. Berceau de la dynastie carolingienne, l’Austrasie disparaît en 751 avec le dernier roi mérovingien pour être intégrée dans le grand royaume franc que réunirent Pépin le Bref et Charlemagne.