Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 8ème siècle > Pélage le Conquérant

Pélage le Conquérant

dimanche 1er juin 2014 (Date de rédaction antérieure : 29 septembre 2011).

Pélage le Conquérant (mort en 737)

Roi des Asturies de 718 à 737

Pélage le Conquérant. Peinture de Luis de Madrazo conservée au Musée du Prado

Fils d’un certain Favila, duc de Cantabrie. Il est porte lance du roi Rodéric à la bataille de Guadalete [1] le 26 juillet 711, près de Xérès [2]. Après la perte de cette bataille après 3 jours de violents combats et la mort présumée du roi, il migre vers le Nord avec 300 guerriers avant de se mettre à la tête des chrétiens réfugiés dans les montagnes de la Cantabrie [3] et des Asturies.

En 718, il convoque une assemblée de notables qui le proclame “caudillo [4]”, se conformant ainsi aux anciennes traditions wisigothiques, dont les souverains étaient élus, selon la tradition germanique. Prenant alors le titre de roi, il fonde le royaume des Asturies [5], fixe sa capitale dans la petite ville de Cangas de Onís [6] et se veut le continuateur des rois wisigoths dont le souvenir de ces derniers restera longtemps dans les mémoires des résistants chrétiens du Nord.

Il demeure plusieurs années dans sa capitale, ignoré des vainqueurs musulmans avant d’en sortir brusquement et de battre les Maures à la bataille de Covadonga [7] en 722 et dans plusieurs autres rencontres.

Il épouse une noble d’origine wisigothique Gaudiosa et il est considéré comme l’initiateur de la Reconquista.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de l’encyclopédie universel Imago Mundi/ Pelayo ou Pélage/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 1005

Notes

[1] La bataille du Guadalete se déroule le 19 juillet 711 sur les rives du Guadalete, au sud de la péninsule Ibérique, et oppose le Califat omeyyade au Royaume wisigoth. Les Omeyyades y obtiennent une victoire décisive qui précipite la chute du Royaume wisigoth et permet la conquête de la péninsule Ibérique par les musulmans.

[2] Jerez de la Frontera est une ville espagnole située au sud de l’Andalousie, dans la province de Cadix. Le nom de la ville en français est Xérès. Elle est située dans la plaine de l’estuaire du Guadalquivir célèbre pour la vigne et l’élevage équin.

[3] La Cantabrie (Cantabria en espagnol) est une communauté historique et une communauté autonome monoprovinciale espagnole. Elle est délimitée à l’Est par la Communauté autonome du Pays basque (province de Biscaye), au Sud par la Castille-et-León (provinces de León, de Palencia et de Burgos), à l’Ouest par les Asturies et au Nord par la mer Cantabrique. Santander en est la capitale et la commune la plus peuplée.

[4] chef suprême

[5] Le royaume des Asturies fut la première entité politique chrétienne établie sur la Péninsule Ibérique après la chute du Royaume wisigoth (qui suivit la mort du Roi Rodrigue à la Bataille de Guadalete) et la Conquête musulmane de l’Hispanie. Le royaume perdura de 718 à 925, lorsque Fruela II accéda au trône du Royaume de León.

[6] Cangas de Onís (Cangues d’Onís en asturien) est une commune (concejo aux Asturies) située dans la communauté autonome des Asturies en Espagne. C’est également le nom d’une des paroisses qui forment la commune. Elle fut la capitale du Royaume des Asturies jusqu’en 774, sous le règne de Pélage le Conquérant.

[7] La bataille de Covadonga, qui se déroule pendant l’été 722, oppose le califat omeyyade au royaume des Asturies. La victoire asturienne marque le début traditionnel de la Reconquista, qui s’étalera sur plusieurs siècles