Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Rodéric

lundi 10 janvier 2022, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 10 septembre 2011).

Rodéric (mort en juillet 711)

Duc de Bétique et Roi Wisigoth d’Hispanie

Issu de la noblesse gothique [1], fils du duc Théodefred de Cordoue [2] et de Rekilona, il est d’abord duc de Bétique [3] avant de s’emparer du trône wisigothique [4] au début de l’année 710 à Tolède [5] après avoir renversé le roi Wittiza en 709, et évincé le fils de ce dernier, Agila qui voulait succéder à son père. Agila et des partisans s’enfuient à Septa Magna [6] sur la rive nord-africaine.

Le Comte Julien , seigneur de Septa, que les Arabes appellent Ilyan ou Youlyân, était vassal de Rodéric.

Au printemps 711, tandis que Rodéric était occupé dans le nord à combattre une révolte basque à Pampelune [7], Tariq ibn Ziyad informé par Julien qu’il laissa en arrière parmi les marchands, traversa le détroit de Gibraltar [8] avec une armée de reconnaissance de 1 700 hommes, navigant de nuit et laissant leur débarquement insoupçonné. Avec ses hommes il marcha jusqu’à Cartagène [9] sur la côte, puis vers Cordoue, où la garnison locale méprisa d’abord la petite bande mais fut battue et repoussée dans les murs de la ville.

Rodéric est certainement mort noyé près de Jerez de la Frontera [10] dans la province de Cadix [11] en Andalousie [12].

Les Wisigoths survivants désorganisés s’enfuirent vers le nord. L’année suivante en 712, le suzerain de Tariq, Musa Ibn Nosseyr se joignit à l’attaque, et en moins de 6 mois ils eurent soumis plus de la moitié de l’Espagne. En 718, les musulmans occupaient toute l’Espagne à l’exception des montagnes des Asturies [13] dans le nord.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Roger Collins, Visigothic Spain, 409–711, Blackwell Publishing, 2004.

Notes

[1] Les Goths faisaient partie des peuples germaniques. Selon leurs propres traditions, ils seraient originaires de la Scandinavie. Ils provenaient peut-être de l’île de Gotland. Mais ils pourraient également être issus du Götaland en Suède méridionale ou bien du Nord de la Pologne actuelle. Au début de notre ère, ils s’installèrent dans la région de l’estuaire de la Vistule. Dans la seconde partie du 2ème siècle, une partie des Goths migrèrent vers le sud-est en direction de la mer Noire. Dès le 3ème siècle les Goths étaient fixés dans la région de l’Ukraine moderne et de la Biélorussie où ils furent probablement rejoints par d’autres groupes qui ont été plus ou moins intégrés dans la tribu. Les Goths formaient un seul peuple jusqu’à la fin du 3ème siècle. Après un premier affrontement avec l’Empire romain dans le sud-est de l’Europe au début du siècle, ils se séparèrent en deux groupes : les Greuthunges à l’Est et les Tervinges à l’Ouest qui deviendront par la suite les Ostrogoths ou « Goths brillants », à l’Est, et les Wisigoths ou « Goths sages » à l’Ouest.

[2] Cordoue est une ville située dans le sud de l’Espagne, en Andalousie. Cordoue est la capitale de la province homonyme. La ville est située sur le Guadalquivir. Les musulmans conquirent la ville en 711. Elle devient alors le principal centre administratif et politique de l’Espagne musulmane (al-Andalus). À partir de 756, elle est la capitale de l’émirat de Cordoue, fondé par le prince omeyyade Abd al-Rahman 1er.

[3] La province romaine de Bétique couvre le sud de l’Espagne, et correspond à peu près à l’actuelle Andalousie. Elle est issue de l’ancienne Hispanie ultérieure, et tire son nom du Baetis, nom latin du fleuve Guadalquivir. C’est une province sénatoriale administrée par un ancien préteur, dont la capitale est Corduba(Cordoue)

[4] Les Wisigoths entrent en Gaule, ruinée par les invasions des années 407/409. En 416 les Wisigoths et leur roi Wallia continuent leur invasion en Espagne, où ils sont envoyés à la solde de Rome pour combattre d’autres Barbares. Lorsque la paix avec les Romains fut conclue par le fœdus de 418, Honorius accorda aux Wisigoths des terres dans la province Aquitaine seconde. La sédentarisation en Aquitaine a lieu après la mort de Wallia. Les Wisigoths pénétrèrent en Espagne dès 414, comme fédérés de l’Empire romain. Le royaume des Wisigoths eut d’abord Toulouse comme capitale. Lorsque Clovis battit les Wisigoths à la bataille de Vouillé en 507, ces derniers ne conservent que la Septimanie, correspondant au Languedoc et une partie de la Provence avec l’aide des Ostrogoths. Les Wisigoths installèrent alors leur capitale à Tolède pour toute la suite. En 575 ils conquièrent le royaume des Suèves situé dans le nord du Portugal et la Galice. En 711 le royaume est conquis par les musulmans.

[5] Tolède est une ville qui se trouve dans le centre de l’Espagne, capitale de la province du même nom et de la communauté autonome de Castille-La Manche. Lors des Grandes invasions du 5ème siècle qui ravagèrent un Empire romain d’Occident déclinant, Tolède est pillée à plusieurs reprises par les Barbares (Vandales, Suèves et Alains) qui ont envahi la péninsule Ibérique à partir de l’an 409. À partir du milieu du 6ème siècle, Tolède devient la capitale des Wisigoths, devenus les nouveaux maîtres d’une grande partie de la péninsule. Au début du 8ème siècle, lors de la conquête musulmane de l’Espagne, le dernier souverain wisigoth, Rodrigue, est battu par le conquérant arabe Tariq ibn Ziyad à la bataille de Guadalete en 711. Tolède tombe aux mains des musulmans en 712. À partir de là, la ville fait partie du Califat omeyyade, puis de l’Émirat de Cordoue (755–929), et enfin du Califat de Cordoue. Le 25 mai 1085, en pleine Reconquista, les chrétiens dirigés par le roi Alphonse VI de Castille reprennent Tolède aux musulmans.

[6] Ceuta est une ville autonome espagnole formant une encoche sur la côte nord du Maroc en Afrique. Située sur le côté méditerranéen du détroit de Gibraltar, en face de la péninsule Ibérique, à environ quinze kilomètres des côtes de la province espagnole de Cadix, elle est revendiquée par le Royaume du Maroc depuis 1956.

[7] Pampelune en français, Pamplona en castillan, Iruña ou encore Iruñea en basque, est une ville et une commune de la communauté forale de Navarre en Espagne. C’est la capitale de la Navarre. Elle se situe à 440 m d’altitude. Le royaume de Pampelune, constitué en 905, fut le noyau de celui de Navarre.

[8] Le détroit de Gibraltar est situé au sud de l’Espagne, au nord du Maroc, à l’est de l’océan Atlantique, à l’ouest de la mer Méditerranée. C’est le seul passage maritime entre l’océan Atlantique et la mer Méditerranée. Il est large de 14,4 km et d’une profondeur d’environ 300 m. Le détroit est considéré comme faisant partie des eaux internationales.

[9] Carthagène est une ville espagnole située en bordure de la mer Méditerranée dans la communauté autonome de la région de Murcie, dont c’est la capitale législative. La ville de Carthagène fut fondée par le Carthaginois Hasdrubal le Beau en 227 av. jc, probablement sur une installation ibérique ou tartessienne antérieure. De plus, une activité commerciale importante existe dans la zone depuis au moins le 6ème siècle av. jc.

[10] Jerez de la Frontera est une ville espagnole située au sud de l’Andalousie, dans la province de Cadix. Le nom de la ville en français est Xérès. Elle est située dans la plaine de l’estuaire du Guadalquivir célèbre pour la vigne et l’élevage équin.

[11] Cadix est la capitale de la province de Cadix appartenant à la Communauté autonome d’Andalousie, en Espagne, dans le sud-ouest extrême de l’Europe continentale. Elle est avec Jerez de la Frontera l’une des deux grandes villes de la baie de Cadix. Cadix se situe à environ 30 kilomètres au sud de l’embouchure du Guadalquivir.

[12] L’Andalousie est une communauté autonome composée de huit provinces, située dans le Sud de l’Espagne. Elle constitue l’une des dix-sept communautés autonomes du pays : la communauté autonome d’Andalousie. La Junte d’Andalousie est l’institution qui exerce le gouvernement de la communauté autonome. Le préambule du statut d’autonomie du pays reconnaît l’Andalousie comme une « réalité nationale ». Elle est située dans le Sud de la péninsule Ibérique, faisant face au Maroc (région du Rif), et au nord-ouest de l’Algérie (Oranie). Elle est bordée au nord par l’Estrémadure et la communauté de Castille-La Manche, à l’est par la communauté autonome de Murcie, au sud par la mer Méditerranée (mer d’Alborán), l’océan Atlantique et Gibraltar, et à l’ouest par le Portugal.

[13] Le royaume des Asturies fut la première entité politique chrétienne établie sur la Péninsule Ibérique après la chute du Royaume wisigoth (qui suivit la mort du Roi Rodrigue à la Bataille de Guadalete) et la Conquête musulmane de l’Hispanie. Le royaume perdura de 718 à 925, lorsque Fruela II accéda au trône du Royaume de León.