Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Mariamne (fille d’Agrippa 1er)

Mariamne (fille d’Agrippa 1er)

mardi 25 novembre 2014

Mariamne (fille d’Agrippa 1er) (34- ?)

Princesse juive

Carte Royaume hasmonéen de 140 av. jc – 37 av. jcFille du dernier roi de Judée Hérode Agrippa 1er et de Cypros, une fille de Phasaël frère d’Hérode le Grand. Son père Agrippa est un fils qu’Hérode le Grand a eu avec Mariamne l’Hasmonéenne. Elle est la sœur d’ Hérode Agrippa II , de Bérénice, de Drusilla et de Drusus un fils d’Agrippa qui est mort alors qu’il n’était qu’un enfant.

Son père, l’a fiancée à Julius Archelaus, fils de Chelkias, un officier de la cour d’Agrippa 1er. Lorsque leur père Agrippa meurt en 4 jours à Césarée [1] en 44, Mariamne et ses sœurs furent la cible du mépris et de la dérision des habitants grecs de Césarée et samaritains de Sébaste [2]. Ceux-ci descendent dans les rues pour manifester leur joie. Les plus audacieux prennent d’assaut les jardins royaux d’où ils arrachent les statues des 3 filles du roi. Ils les emportent dans des lupanars et miment des actes de viol sur elles.

Au moment où sa sœur aînée Bérénice quittait son mari Polémon, roi de Cilicie [3], Mariamne, après avoir quitté Archelaüs, s’unit à Démétrius, le premier des Juifs d’Alexandrie par la naissance et la fortune, qui était alors Alabarque [4] de la ville.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Christian-Georges Schwentzel, Hérode le Grand, Pygmalion, Paris, 2011

Notes

[1] Césarée, en Israël, est le nom d’une ville antique et moderne, située sur la côte méditerranéenne à 20 km au sud de la ville de Dor, entre Netanya et Hadera. Les vestiges impressionnants de la ville antique permettent d’admirer les ruines de la capitale royale d’Hérode Ier le Grand, et nombre de monuments d’époque romaine et médiévale des Croisades.

[2] Sebastia est un village palestinien situé à 12-15 km au nord de la ville de Naplouse dans le Gouvernorat de Naplouse au nord de la Cisjordanie.

[3] La Cilicie est une ancienne province romaine située dans la moitié orientale du sud de l’Asie Mineure en Turquie. Elle était bordée au nord par la Cappadoce et la Lycaonie, à l’est par la Pisidie et la Pamphylie, au sud par la Méditerranée et au sud-est par la Syrie. Elle correspond approximativement aujourd’hui à la province d’Adana : région comprise entre les monts Taurus, les monts Amanos et la Méditerranée. Vers 27, sous l’empereur Tibère, la Cilicie est rattachée à la province de Syrie. Certaines parties de la région restent néanmoins dirigée par des souverains locaux jusqu’à l’annexion complète par Vespasien en 74. La province est suffisamment importante pour qu’un proconsul y soit nommé.

[4] L’Alabarque, correspond semble-t-il au poste de contrôleur général des douanes à Alexandrie.