Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 4ème siècle > Hilarion de Gaza ou Hilarion le Grand

Hilarion de Gaza ou Hilarion le Grand

jeudi 23 octobre 2014

Hilarion de Gaza ou Hilarion le Grand (vers 291-391)

Ascète chrétien

Il est considéré comme le fondateur de la vie monastique en Palestine et exemplaire des moines voyageurs.

Les détails de la vie de ce Père du désert ont été racontés par Jérôme de Stridon et par Épiphane de Salamine . Sa légende est en outre popularisée par la La Légende dorée.

À son retour à Gaza, vers 306, il apprend la mort de ses parents et, renonçant à son héritage, il devient alors moine dans le désert à Maïouma près de Gaza, à l’imitation d’Antoine qui l’encourage dans son projet, ce qui établit une filiation entre les monachismes palestinien et égyptien. La Palestine constitue de la sorte, après l’Égypte et la Syrie, le troisième foyer chrétien primitif de l’érémétisme [1], une vie monachique dont les adeptes vivaient originellement dans le désert.

Suivant le récit de Jérôme, Hilarion s’isole pendant 22 ans et mène une vie ascétique et austère, se nourrissant chichement de figues et de lentilles à la tombée du jour et, comme son maître, subit de nombreuses tentations dont il triomphe.

L’austérité de son mode de vie combinée à sa réputation de thaumaturge lui attirent de nombreux admirateurs, moines ou séculiers, qui le rejoignent pour partager son mode de vie. Hilarion fonde une laure [2].

Pour retrouver la solitude et fuir la persécution de l’empereur Julien, qui avait fait détruire son monastère, il se réfugie en Égypte, puis en Sicile, en Dalmatie [3] et enfin à Chypre où il meurt âgé de près de 80 ans. L’ermite est enterré dans un premier temps à Chypre, mais son disciple Hésychius dérobe sa dépouille pour la faire reposer dans sa laure de Maïouma, suivant sa volonté.

La Vie de Hilarion le présente comme l’auteur de multiples miracles, exorcismes, guérisons et peut-être même, de manière allusives, d’une résurrection.

On voit ainsi Hilarion guérir des femmes et des enfants, des aveugles, des paralytiques, soigner des personnes mordue par des serpents... A l’instar d’Antoine, il guérit une femme stérile sans aucun contact, en levant les yeux au ciel et réclamant sa confiance dans une scène qui rappelle les figures d’Abraham et son épouse Sara.

Hilarion implante la vie érémitique à Gaza. Une nouvelle organisation y prend corps, celle des Laures, les ermites installent leurs habitations individuelles le long d’une avenue [4] qui conduit à l’église ou oratoire où ils se retrouvent quelques fois par semaine. De plus ils se soumettent à la direction spirituelle d’un abbé tout en gardant leur indépendance de mouvement.

Le système de laures eut du succès et se développa, grâce à Chariton le Confesseur , dans le désert de Judée et sur tout le territoire qui va de la mer Rouge à Ninive. C’est la préfiguration, en fait, de la vie érémitique groupée, plus tard institutionnalisée par les chartreux.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Hilarion de Gaza/ Portail du christianisme/ Saint catholique et orthodoxe

Notes

[1] Mode de vie des ermites.

[2] établissements religieux dont la multiplication en Palestine permet d’y alterner le cénobitisme et l’anachorétisme

[3] La Dalmatie est une région littorale de la Croatie, le long de la mer Adriatique, qui va de l’île de Pag, au nord-ouest, à Dubrovnik et la baie de Kotor au Monténégro au sud-est.

[4] laura en grec