Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 100 av.jc à 1 de notre ère > Quintus Cæcilius Metellus Pius

Quintus Cæcilius Metellus Pius

lundi 22 septembre 2014

Quintus Cæcilius Metellus Pius

Fils de Quintus Cæcilius Metellus Numidicus.

Il commence sa carrière comme légat de Lucius Cornelius Sylla. En 89 av. jc, il est préteur. Il se distingue dans la guerre sociale en prenant Venusia [1]. Quintus Poppædius, le chef des Marses [2], peu après 88 av. jc.

L’année suivante, lorsqu’au cours de la Guerre civile Cinna et Marius s’emparent du pouvoir à Rome, il part en Afrique.

Il est de retour en Italie avec Sylla en 83 av. jc, et est récompensé de ses succès militaires par le dictateur qui le nomme pontifex maximus [3]. Sylla l’envoie ensuite fonder une nouvelle colonie à Aléria pour les vétérans. En 80, il est consul, et en tant que gouverneur d’Hispanie Ultérieure, il écrase Hirtuleius en 76, mais ne vient à bout de Sertorius et de Perpenna que grâce à Pompée, en 72 av. jc. De retour à Rome, il obtient les honneurs du triomphe l’année suivante.

Les campagnes de Metellus Pius en Espagne contre Sertorius lui valurent le respect des historiens romains, particulièrement celle de Frontinus qui le cite fréquemment en exemple dans ses “Stratagemata”.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Quintus Cæcilius Metellus Pius/ Portail de la Rome antique/ Consul de la République romaine

Notes

[1] Venosa ou Venose en français est une commune italienne, située dans la province de Potenza, dans la région Basilicate, en Italie méridionale.

[2] Les Marses sont un peuple de l’Italie antique, vivant dans les Apennins, entre la Sabine (Sabins) et le Samnium (Samnites). Ils sont décrits comme de rudes montagnards, qui occupent les sommets autour du lac Fucin. Leurs centres principaux sont Marruvium (San Benedetto dei Marsi), Milionia (près de Pescina) et le Lucus Angitiae (Luco dei Marsi).

[3] À Rome, les pontifes sont chargés de l’entretien du pont sacré (pont Sublicius) et de surveiller la bonne observance des pratiques religieuses. Les pontifes s’occupent aussi des temples ne disposant pas de clergé propre. À la tête du collège pontifical, le grand Pontife (pontifex maximus) portait le titre le plus élevé de la religion romaine.