Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 100 av.jc à 1 de notre ère > Antonius Polemon 1er Eusébès dit Polémon 1er du Pont

Antonius Polemon 1er Eusébès dit Polémon 1er du Pont

mercredi 22 janvier 2014

Antonius Polemon 1er Eusébès dit Polémon 1er du Pont (60 av. jc-8 ap. jc)

Roi du Pont de 38 à 8 ap. jc-Roi d’Arménie Mineure de 33 à 30 av. jc-Roi du Bosphore et de Colchide de 14 à 8 ap. jc

Royaume du Pont

Fils de Zénon, rhéteur de Laodicée du Lycos [1] en Carie [2]. Il est un auxiliaire fidèle de la politique d’expansion romaine menée par Marc Antoine en Asie Mineure.

Marc Antoine avait reconstitué partiellement pour lui le royaume du Pont et sur lequel il règne de 38 av. à 8 ap. jc. Du fait de sa fidélité à Marc Antoine, Auguste le prive dès 30 av. jc de l’Arménie Mineure qui est confiée au roi Artavazde 1er d’Atropatène. Il le fait de plus attendre jusqu’en 26 av. jc pour lui octroyer la confirmation de son autorité sur son royaume.

Après que les habitants du royaume du Bosphore eurent éliminé l’usurpateur Scribonius , il occupe avec Dynamis , fille de Pharnace II et veuve d’ Asandros , ce trône de 14 av. jc à 8 ap. jc.

Après un an de mariage, il abandonne son épouse Dynamis qui se réfugie chez Aspourgos , le fils né de son union avec Asandros du Bosphore. Polémon 1er est attiré dans un piège et tué par les Aspurgiani, partisans de la famille d’Asandros. Après sa mort, sa famille, chassée du royaume par Tiberius Julius Aspourgos, le fils d’Asandros et de Dynamis, ne peut se maintenir dans le Bosphore.

Il avait épousé vers 13 av. jc Pythodoris de Trallès , une petite-fille de Marc Antoine. Son épouse Phytodoris continua de régner sur le Pont jusque vers 24/31 ap. jc.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia/ Polémon 1er du Pont/ Portail de la Rome antique/ Roi du Pont

Notes

[1] La ville antique de Laodicée du Lycos en Carie, en Lydie ou en Phrygie était la capitale de la Phrygie en Asie Mineure. Ses ruines sont encore visibles à proximité entre le village de Goncali et le quartier d’Eskihisar, à 6 km du centre de Denizli en Turquie.

[2] La Carie est une ancienne province du sud-ouest de l’Asie mineure, située entre la Lycie à l’Est, la Phrygie au Nord, la Lydie à l’Ouest et la mer Égée au Sud. À l’origine, c’est une colonie phénicienne, prise ensuite par les Doriens qui fondent les cités de Cnide et d’Halicarnasse. Sous la domination des Perses, elle devient une satrapie, rapidement gouvernée par des satrapes locaux qui se comportent comme des monarques autonomes, comme Mausole ou sa femme Artémise II. Sous l’Empire romain, la Carie devient une province romaine d’Asie.