Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Caius Scribonius Curion

samedi 4 novembre 2017 (Date de rédaction antérieure : 31 juillet 2011).

Caius Scribonius Curion (vers 90-49 av. jc)

Personnage politique de la fin de la République romaine

Tribun de la plèbe [1] en 50, il rallie le camp de Jules César lorsque celui-ci honore toutes ses dettes. Au début de l’année 49, avec Marc Antoine il défend vigoureusement devant le sénat romain les propositions que César soumet à Pompée, au point que le consul Lentulus les chasse du sénat.

Après l’arrivée de Jules César et de ses légions à Rome, Curion le seconde dans la prise de contrôle de l’Italie. César lui attribue le titre de propréteur [2] et le commandement de 4 légions afin qu’il s’empare de la Sicile. Curion chasse Caton de Sicile puis il fait une incursion en Afrique avec seulement 2 légions.

Enhardi par des succès initiaux et insuffisamment informé sur ses adversaires, il se lance à l’attaque des forces pompéiennes sur les bords du Bagradas [3]. Il est surpris avec ses troupes en ordre de marche et attaqué par les cavaliers numides [4] de Juba 1er, alliés aux pompéiens, et périt dans le combat.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Yann Le Bohec, « L’expédition de Curion en Afrique : étude d’histoire militaire », dans M. Khanoussi, P. Ruggeri, C. Vismara éd., L’Africa romana. Ai confini dell’Impero : contatti, scambi conflitti. Atti del XV convegno di studio. Tozeur, 11-15 dicembre 2002, Rome, Carocci editore, 2004,

Notes

[1] Dans la Rome antique, les tribuns de la plèbe sont les représentants de la plèbe. Ils ne représentent pas le populus dans son entier, puisque la plèbe est le populus (l’ensemble du peuple de Rome, comprenant tous les citoyens de toutes les classes) sauf les patriciens.

[2] Un propréteur est le nom donné à ceux qui ont exercé la charge de préteur pendant 1 an, et plus tard à ceux qui dirigent les provinces avec l’autorité de préteur. Il s’agit d’une prorogation de leur pouvoir, c’est un promagistrat. Sous la République romaine, les préteurs, comme les consuls, sont élus par le peuple romain assemblé en comices ; à l’issue de leur charge, ils peuvent devenir propréteurs, ou gouverneurs, de provinces, pour un mandat de 1 an. On retrouve le premier propréteur en 241 av. jc, et la fonction se généralise les 2 siècles suivants, jusqu’à ce que Sylla rende obligatoire aux anciens magistrats à imperium de servir dans une province comme gouverneur pour 1 an. A la suite de la réorganisation provinciale au début de l’Empire, chaque province impériale est dirigée par un propréteur qui est sous l’autorité proconsulaire de l’empereur. Il porte ce titre qu’il soit ancien consul ou préteur. La durée du mandat est variable.

[3] près d’Utique

[4] La Numidie est d’abord un ancien royaume berbère, qui alterna ensuite entre le statut de province et d’état vassal de l’Empire romain. Elle est située sur la bordure nord de l’Algérie moderne, bordé par la province romaine de Maurétanie, de nos jours l’Algérie et le Maroc, à l’ouest, la province romaine d’Afrique, la Tunisie, à l’est, la mer Méditerranée vers le nord , et le désert du Sahara vers le sud. Ses habitants étaient les Numides.