Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Lambert 1er de Louvain dit le Barbu

Lambert 1er de Louvain dit le Barbu

vendredi 1er octobre 2021, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 5 décembre 2011).

Lambert 1er de Louvain dit le Barbu (vers 950-1015)

Comte de Louvain de 988 à 1015 et de Bruxelles de 994 à 1015

Lambert Ier de Louvain et son épouse GerbergeFils de Régnier III, comte de Hainaut [1]. Il était encore adolescent quand en 958, il se réfugia à la cour de France avec sa famille lorsque son père fut exilé en Bohême [2] par l’archevêque Brunon de Cologne.

En 973, avec son frère Régnier, il attaqua les comtes Renaud de Mons et Garnier de Valenciennes, à qui le Hainaut avait été confié, les tua à Péronne [3] et commença à occuper le Hainaut, mais l’empereur Othon II les repoussa.

En 976, ils tentèrent une autre expédition qui se termina par une défaite près de Mons [4] le 19 avril 976. Mais l’empereur dut finalement faire des concessions et donna à Régnier le comté de Mons et à Lambert le comté de Louvain [5]. Ces deux comtés provenaient de l’ancien comté de leur père.

Il épousa Gerberge, fille de Charles de Basse-Lotharingie et reçut en dot le comté de Bruxelles [6].

Il acquit également les titres d’avoué des abbayes de Nivelles [7] et Gembloux [8]. Toutes ces acquisitions furent à la base de la puissance de ses descendants, qui devinrent plus tard ducs de Brabant [9].

Il soutint le comte Baudouin IV de Flandre dit Baudouin le Barbu ou Baudouin Belle Barbe en 1005 lorsqu’il s’empara de Valenciennes [10] et s’opposa à l’empereur Henri II, mais fut probablement vaincu car il dut lui confier son fils en otage.

En 1012, le duc Godefroy 1er de Basse Lotharingie fut envoyé par l’empereur pour le forcer à l’obéissance. Godefroy assiégea Louvain, mais sans succès. Il se brouilla avec l’évêque de Liège [11], et le vainquit. En 1015, Godefroy l’attaqua de nouveau et dévasta son comté.

Rejoint par son neveu Régnier V de Mons , il livra le combat à Godefroy à Florennes [12], mais il fut tué au cours de la bataille.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Lambert 1er de Louvain/ Portail du Brabant flamand/ Catégories  : Maison des Régnier au haut Moyen Âge/ Comte de Louvain

Notes

[1] Le comté de Hainaut ou Hainau est un ancien comté qui relevait du Saint Empire romain germanique, qui se trouvait en bordure du royaume de France.

[2] Le royaume de Bohême était un royaume situé dans la région de la Bohême, en Europe centrale, dont la plupart des territoires se trouvent actuellement en République tchèque. Devenu une possession héréditaire des Habsbourg en 1620, le royaume a fait partie du Saint Empire jusqu’à sa dissolution en 1806, après quoi il est devenu une partie de l’Empire d’Autriche, puis de l’Empire austro-hongrois.

[3] Péronne est une commune française du département de la Somme. Châtellenie appartenant au duc de Bourgogne depuis 1418, Péronne fait partie des villes de la Somme (Péronne, Saint-Quentin, Corbie, Amiens, Doullens, Abbeville, Montreuil, Rue, Saint-Valery, Le Crotoy, Saint-Riquier, Roye, Montdidier, auxquelles il faut ajouter Crèvecœur-en-Cambrésis et Mortagne qui, elles, ne sont pas à proximité de la Somme, que se disputèrent, de 1463 à 1477, Louis XI et Charles le Téméraire.

[4] Mons est une ville francophone de Belgique située en Région wallonne. Ancienne capitale des comtes de Hainaut, chef-lieu de la province de Hainaut, ville principale de l’arrondissement de Mons, elle est le siège d’une des cinq cours d’appel du pays.

[5] Louvain est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande, chef-lieu de la province du Brabant flamand et chef-lieu de l’arrondissement qui porte son nom. Elle est arrosée par la Dyle, affluent du Rupel. Louvain devint le centre de commerce le plus important du duché entre le 11ème et le 14ème siècle.

[6] Le Comté de Bruxelles, également appelé Comté de Uccle ou Comté de Uccle-Bruxelles, était un comté du Pagus de Brabant. Le Pagus de Brabant est mentionné pour la première fois dans le Traité de Meerssen (870) dans lequel il est mentionné que le Pagus est divisé en 4 comtés. Le comté de Bruxelles se situe environ entre la Senne et la Dyle. Vers l’an mil, il est uni au comté de Louvain probablement à la suite du mariage de Gerberge de Basse-Lotharingie et Lambert I de Louvain. C’est vers 1085-1086, que les comtes de Louvain transforment les 2 comtés en un landgraviat. Le landgraviat de Brabant fut érigé en duché en 1183-1184.

[7] L’abbaye de Nivelles (ou abbaye Sainte-Gertrude de Nivelles) fut fondée vers 648-649 par la veuve de Pépin de Landen, Itte Idoberge avec le concours de l’évêque Saint Amand. À son origine, elle abrite des moniales. La communauté fait appel à des moines irlandais de l’abbaye de Péronne ; Feuillen, dirigeant de Péronne, envoie les plus âgés à Nivelles et les plus jeunes à Fosses à 30 km de Nivelles. Nivelles devient une communauté double dirigée par un abbé et une abbesse, et plus tard uniquement par une abbesse. Au 9ème siècle, commence un processus de sécularisation qui se terminera au 12ème siècle.

[8] près de Namur, bien qu’en principauté de Liège

[9] Le Brabant est une région géographique à cheval sur la Belgique et les Pays-Bas. Il couvre une surface de 11 308 km². Le titre de duc de Brabant a été créé lorsque l’empereur Frédéric Barberousse éleva en 1183/1184 le landgraviat de Brabant en duché en faveur de Henri 1er de Brabant. En 1190, Henri 1er succède à son père Godefroid III de Louvain comme duc de Basse-Lotharingie (Lothier), mais sans autorité territoriale ou judiciaire en dehors de ses propres comtés. À partir de 1288, les ducs de Brabant deviennent aussi ducs de Limbourg.

[10] Valenciennes est une commune française, historiquement capitale du comté du Hainaut français et aujourd’hui sous-préfecture du département du Nord. Elle est située au confluent de l’Escaut avec la Rhônelle. En 1285, la monnaie du Hainaut fut remplacée par la monnaie de France : l’écu. Valenciennes est une ville en pleine activité, forte de ses nombreuses corporations. À l’abri de son enceinte, un grand nombre de couvents se développe, à l’instar des Dominicains. Au 14ème siècle Albert de Bavière fait construire la tour de la Dodenne, où encore aujourd’hui la cloche sonne en l’honneur de Notre-Dame-du-Saint-Cordon. Au 15ème siècle, le Hainaut, rattaché au duché de Bourgogne, perd de son autonomie, mais Valenciennes jouit d’une grande renommée grâce aux artistes qu’elle protège en ses murs. L’économie de la ville repose essentiellement sur la draperie et le commerce, principalement du vin et des céréales des campagnes environnantes.

[11] La principauté épiscopale de Liège était un État du Saint Empire romain, compris dans le Cercle de Westphalie, ayant pour capitale la ville de Liège. C’est en l’an 985 que naît la principauté épiscopale. C’est à cette date que Notger, déjà évêque de Liège depuis 972, devient prince-évêque en recevant le comté de Huy. Cet État a existé pendant plus de 800 ans, jusqu’à la révolution liégeoise en 1789.

[12] La bataille de Florennes fut une bataille qui eut lieu le 12 septembre 1015 et qui opposa Lambert 1er de Louvain et Godefroy de Basse Lotharingie soutenu par l’empereur Henri II.