Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Bernard de Gothie

mardi 18 octobre 2011, par ljallamion

Bernard de Gothie (mort après 880)

Marquis de Gothie de 865 à 878-Comte de Poitiers de 866 à 877 et de Bourges et d’Autun de 876 à 878

Divisions et la Francia Occidentalis et distinction du marquisat de Gothie.Fils de Bernard le Poitevin, comte de Poitiers, et de Bilchide du Maine. A la mort de Ramnulf 1er, il prend le contrôle du comté de Poitiers, mais il ne semble pas que sa prise de pouvoir aie été entérinée, ni par Charles le Chauve, ni par son fils Louis II le Bègue.

À la cour du roi d’Aquitaine, il s’allie avec Bernard Plantevelue, comte d’Auvergne et de Toulouse et à Boson, comte d’Arles contre les autres factions de la cour. En 872, ils obligent le roi Louis le Bègue à congédier ses conseillers et à les nommer à leur place. Mais la mésentente s’installe entre les 3 hommes, et le roi enlève le comté de Bourges à Boson pour le donner à Bernard de Gothie, puis à la mort d’Ecchard comte de Macon et d’Autun, donne à Bernard de Gothie le comté d’Autun, convoité par Bernard Plantevelue.

En 875, le roi Charles le Chauve est choisi comme empereur d’Occident et sacré à Rome. En 877, il est appelé par le pape Jean VIII qui est menacé par les Sarrasins. Charles se rend en Italie à la tête d’une armée, mais il est bloqué par son neveu Carloman qui veut l’empêcher de s’emparer de l’Italie. Charles envoie des messages dans son royaume pour obtenir des renforts, mais apprend en retour que les grands du royaume se sont révoltés sous la conduite de Boson, d’Hugues l’Abbé, de Bernard Plantavelue et de Bernard de Gothie. Charles le Chauve meurt pendant son retour en France.

La mort de Charles le Chauve met fin aux raisons de la révolte et Hugues l’Abbé prend la place de principal conseiller de Louis II le Bègue, le nouveau roi. Mais Bernard de Gothie ne désarme pas, refuse de reconnaître le nouveau roi et se comporte en roi dans ses possessions. En 877, Hugues l’Abbé lui retire le comté de Poitiers, qu’il donne à Ramnulf II, le fils de Ramnulf 1er. Il se révolte, mais est excommunié en 878 par le pape Jean VIII lors concile de Troyes. Il est ensuite battu par Plantavelue et ses possessions sont partagées entre plusieurs nobles. Il continua la lutte depuis sa ville d’Autun, mais celle-ci est prise au printemps de l’année 879. Lorsque Boson se proclame roi en Provence, il semble avoir défendu Mâcon contre les rois Louis III et Carloman II, mais ceux-ci prennent la ville durant l’été 880. On ignore ce qu’il devient ensuite.