Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Baudouin 1er dit Bras de Fer ou le Bon

Baudouin 1er dit Bras de Fer ou le Bon

mardi 28 octobre 2014, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 11 octobre 2011).

Baudouin 1er dit Bras de Fer ou le Bon (mort en 879)

Marquis ou comte en Flandre de 863 à 879

L'investiture de Baudouin Bras de Fer, 1er comte de Flandre, par Charles le Chauve (1450-1460)Fils du forestier [1] appelé Odacre. Il succède à son père comme forestier à sa mort en 837, et s’illustre comme redoutable guerrier, ce qui lui vaut son surnom. Il participe notamment à la bataille de Fontenoy en Puisaye en 841 [2], dans le camp de l’empereur Lothaire lequel est vaincu par ses frères Louis le Germanique et Charles le Chauve. Il lutte activement contre les Normands, qui depuis 810 dévastent les régions dont il est en charge.

Lors d’un séjour à la cour royale à Senlis vers 862, il enlève la princesse Judith, fille du roi Charles le Chauve et de Ermentrude d’Orléans. Judith n’a pas encore 20 ans mais elle est déjà la veuve de 2 rois anglo-saxons, Ethelwulf et le fils de ce dernier Ethelbald de Wessex rois de Wessex. Afin de commettre le rapt, il s’est assuré de l’aide du frère de Judith, le prince Louis, le futur Louis le Bègue.

Il l’épouse secrètement à Harelbeke [3], puis le couple, effrayé des conséquences de ses actes, se réfugie auprès de Louis II le Jeune, tandis que le Bègue se met en sécurité en Bretagne. L’excommunication est prononcée par une assemblée d’évêques réunie à Soissons. Baudouin et Judith gagnent alors Rome et plaident leur cause auprès du pape Nicolas 1er.

Le pontife intercède longuement auprès du roi de Francie occidentale [4], qui finalement se laisse convaincre. Le mariage est solennellement ratifié à Auxerre, en l’absence toutefois du roi.

Charles le Chauve attribue de plus au forestier la marche de Flandre en bénéfice dotal.

Avant sa mort, il fortifie Arras, Gand et Bruges, sa capitale, où il fonde, selon la légende, l’église Saint Donat, à l’emplacement d’une ancienne chapelle dédiée à la Vierge. Il fait également bâtir un couvent de bénédictines à Furnes [5], qui reçoit les reliques de sainte Walburge .

Il meurt en 879 à Sithiu [6], alors qu’il a pris l’habit monacal à l’abbaye Saint Bertin [7]. Il est enterré dans cette abbaye.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Douxchamps Cécile et José : Nos dynastes médiévaux, Wepion-Namur 1996, José Douxchamps, éditeur/ Le petit mourre dictionnaire d’histoire universelle édition Bordas 2004 p 137

Notes

[1] Selon Bouillet, le mot Forestier, désignait autrefois les officiers qui sous les deux premières lignées des rois de France, avaient juridiction dans les pays forestiers. Selon Niermayer, Forestier était le nom donné au régisseur d’une forêt royale ou seigneuriale. Les gouverneurs de la Flandre s’appelaient « grands forestiers » ; mais ce titre pourrait plutôt venir du flamand Dorsf, qui signifie président ou comte, que des forêts qui couvraient le pays.

[2] La bataille de Fontenoy-en-Puisaye eut lieu le 25 juin 841 sur le territoire de l’actuelle commune de Fontenoy (Yonne), "au cœur" de la Puisaye. Elle opposa Lothaire Ier, le fils aîné de Louis Ierle Pieux, à ses deux frères, Louis le Germanique et Charles le Chauve. Leur neveu, le roi Pépin II d’Aquitaine, fils de feu Pépin Ier, se rangea du côté de Lothaire.

[3] Harelbeke est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale.

[4] La Francie occidentale est le royaume que reçut le carolingien Charles le Chauve (840-877) lors du partage de Verdun, en 843. Il s’agit des anciennes régions de Neustrie et d’Aquitaine, avec la partie ouest de l’Austrasie et le nord de la Bourgogne, autrement dit, la France des quatre fleuves. Cette partie apparaît vite comme la seule Francie, puisqu’au 10ème siècle, la Francie orientale devient Germanie puis l’Empire germanique. Cette Francie politique disparaît alors du vocabulaire pour devenir simplement France ou royaume des Francs

[5] Furnes est une ville néerlandophone de Belgique située en Région flamande dans la province de Flandre-Occidentale.

[6] Saint-Omer

[7] Abbaye Saint-Bertin est une ancienne abbaye bénédictine fondée, au 7ème siècle, par l’évêque de Thérouanne sous le nom d’Abbaye de Sithiu. Les vestiges de cette abbaye en ruines se trouvent aux portes du marais à Saint-Omer, en Morinie, et près de l’Aa.