Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Ermentrude d’Orléans

Ermentrude d’Orléans

vendredi 28 février 2020

Ermentrude d’Orléans (vers 830-869)

Reine des Francs

Fille du comte Eudes d’Orléans et d’Engeltrude de Fézensac, fille du comte Leuthard 1er de Paris, elle épouse Charles II le Chauve le 13 décembre 842 à Quierzy sur Oise [1] et fut couronnée le 25 août 866 à Saint Médard de Soissons [2].

Elle se sépare de Charles en 867, mais non répudiée, se retire à l’abbaye de Hasnon [3] où elle meurt le 6 octobre 869.

De ses 4 fils, seul l’aîné, Louis II le Bègue, accéda au trône en 877. Charles roi d’Aquitaine, mourut le 29 septembre 866, Lothaire le Boiteux, abbé de plusieurs abbayes, mourut à la fin de l’année 865, et Carloman, mourut en 876 de ses blessures, après avoir eu les yeux crevés sur ordre de son père pour s’être révolté.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Jean-Charles Volkmann, Bien connaître les généalogies des rois de France, Éditions Gisserot, 1999, 127 p. (ISBN 978-2-87747-208-1)

Notes

[1] Quierzy ou Quierzy-sur-Oise est une commune du département de l’Aisne. Située entre Noyon et Chauny, elle est traversée par la rivière Oise. La rivière Ailette rejoint l’Oise à Quierzy. Ancienne villa royale aux temps des Mérovingiens puis palatium impérial avec les Carolingiens, c’est maintenant un paisible village.

[2] L’abbaye Saint-Médard est un monastère de moines bénédictins de la région du Soissonnais qui fut l’une des fondations religieuses les plus puissantes sous les Carolingiens, notamment sous Charlemagne et Louis Le Pieux. De ses premières fondations sous Clotaire au 6ème siècle, ne subsistent que quelques ruines et une crypte.

[3] L’abbaye d’Hasnon, est une abbaye bénédictine fondée au 7ème siècle à Hasnon, près de Saint-Amand-les-Eaux et de Valenciennes dans le département du Nord. C’est en 670 que fut fondé le monastère double bénédictin de Hasnon (Hasnoniense Monasterium) par Jean et Eulalie, les enfants du comte d’Ostrevent. En 691, il est consacré par saint Vindicien, évêque de Cambrai et d’Arras. En 867, Ermentrude d’Orléans, reine d’Aquitaine puis reine des Francs de 866 à 867, s’y retire, et y meurt le 6 octobre 869. En 880, le monastère est détruit par les Normands. Il est restauré comme abbaye en 1065 par Baudouin VI, comte de Flandre.