Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 9ème siècle > Engelberge d’Alsace

Engelberge d’Alsace

mercredi 30 avril 2014, par ljallamion (Date de rédaction antérieure : 11 octobre 2011).

Engelberge d’Alsace (morte vers 897)

impératrice d’Occident et reine d’Italie

Armoirie de Engelberge d'Alsace

Elle épouse vers 851 ou 852 Louis II le Jeune, que son père Lothaire 1er a investit de la dignité impériale en 850. Lothaire meurt en 855 et Louis hérite de l’Italie. Vers 868, elle organise une entrevue entre le pape Adrien II et son beau-frère Lothaire II qui cherche à résoudre sa situation matrimoniale, espérant répudier son épouse Teutberge pour épouser sa maîtresse Waldrade et légitimer leurs enfants. Mais l’entrevue est un échec et Lothaire II meurt le 8 août 869 sans fils légitime.

Il semble qu’Engelberge accompagnait son mari lors d’une expédition contre Adalgis, prince de Bénévent, lorsque ce dernier fut capturé en août 871. C’est l’évêque de Bénévent qui réussi à négocier et obtenir sa libération. Louis II meurt le 12 avril 875.

Veuve, elle devient religieuse en rejoignant l’abbaye Saint-Sauveur de Brescia en 868, où elle succède à sa fille Gisèle. En 880, son gendre Boson se proclame roi en Provence et l’empereur Charles le Gros la soupçonne de le soutenir, aussi la fait-il enfermer dans un couvent en Alémanie [1], pour lui permettre de revenir en Italie en 882, après la défaite de Boson. Elle favorise l’accession de son petit-filsLouis à la tête du royaume, avant de se retirer dans l’abbaye Saint Sixte de Plaisance en 896.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Engelberge (femme de Louis II)/ Portail du Haut Moyen Âge/Monarque du Moyen Âge

Notes

[1] Les dénominations de royaume barbare d’Alémanie ou de royaume des Alamans ne désignent pas un territoire unifié dirigé par un seul et unique roi, mais une confédération de petits royaumes cohabitant dans un espace géographique dénommé Alémanie pour la première fois en l’an 289. La zone correspond à la province romaine de Germanie supérieure, avec des territoires situés aujourd’hui en Suisse, au pays de Bade et en Alsace.