Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Jézabel

mardi 5 juillet 2022, par ljallamion

Jézabel

Princesse phénicienne

Fille d’ Ithobaal 1er , roi de Tyr [1] et de Sidon [2]. Elle est l’épouse du roi d’Israël [3] Achab qui règne de 874 à 853 av. jc.

L’histoire de Jézabel est narrée dans la Bible [4], aux premier [5] et second livres des Rois [6] de l’Ancien Testament [7]. Épouse du roi, elle y est présentée comme une étrangère vicieuse et malfaisante qui incite le roi et le peuple à se détourner de l’Éternel.

Elle introduit dans le royaume de Samarie [8] le culte du dieu Baal et d’ Astarté . Elle persécute la religion des Juifs. Elle s’efforce de faire mettre à mort le prophète Élie qui s’oppose à elle.

Elle pousse son époux Achab à la tyrannie. Elle accuse Naboth à tort et le fait mettre à mort pour s’emparer de sa petite vigne. Après le meurtre de Naboth, Dieu charge Élie de frapper Achab et Jézabel d’une mort violente. Mais Achab éprouve des remords ; Dieu renonce à le punir mais annonce qu’il fera venir le malheur sur la maison de son fils.

Après la mort d’Achab, Jézabel continue de régner avec ses fils Ochozias , puis Joram . Chargé par le prophète Élisée d’accomplir les vengeances divines, Jéhu détrône et tue Joram, puis fait jeter Jézabel par une fenêtre du palais, ce qui réalise la prophétie d’Élie.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Paolo Garuti, Le dossier Jézabel : l’imaginaire de la "femme royale" entre Bible hébraïque, cultures hellénisées et monde romain, Louvain, Peeters, coll. « Cahiers de la revue biblique » (no 90), 2017, 180 p. (ISBN 978-90-429-3552-5 et 90-429-3552-9, EAN 9789042935525, OCLC 1019988720, SUDOC 204623081)

Notes

[1] Tyr se situe dans la Phénicie méridionale, à un peu plus de 70 km au sud de Beyrouth et à 35 km au sud de Sidon, presque à mi-chemin entre Sidon au nord et Acre au sud, et à quelques kilomètres au sud du Litani.

[2] Sidon ou Saïda en arabe est une ville du Liban. Elle fut dans l’antiquité la capitale incontestée de la Phénicie. La ville était construite sur un promontoire s’avançant dans la mer. Ce fut le plus grand port de la Phénicie sous son roi Zimrida, au 18ème siècle.

[3] Le royaume d’Israël est un royaume du Proche-Orient ancien établi par les Israélites dans le nord de la Palestine à l’âge du fer. Il existe pendant environ 200 ans, de la fin du 10ème au 8ème siècle av. jc. (environ 930-720 av. jc). Les historiens le nomment souvent royaume de Samarie ou royaume du Nord pour le différencier du royaume de Juda, au sud. Selon la Bible hébraïque, il succède au royaume uni d’Israël et de Juda.

[4] La Bible est un ensemble de textes sacrés pour les juifs et les chrétiens. Les diverses confessions peuvent inclure des livres différents dans leurs canons, dans un ordre différent. Les textes eux-mêmes ne sont pas toujours identiques d’une religion à l’autre. La Bible rassemble une collection d’écrits très variés (récits des origines, textes législatifs, récits historiques, textes sapientiaux, prophétiques, poétiques, hagiographies, épîtres) dont la rédaction s’est échelonnée entre le 8ème siècle av. jc et le 2ème siècle av. jc pour l’Ancien Testament, et la deuxième moitié du 1er siècle, voire le début du 2ème siècle pour le Nouveau Testament.

[5] Le Premier Livre des Rois est un livre de l’Ancien Testament classé parmi les livres des Prophètes dans le judaïsme et le christianisme. Avec le Deuxième Livre des Rois, il constituait à l’origine un ensemble, le Livre des Rois, qui a été divisé à l’époque de la Septante.

[6] Les deux livres des Rois racontent l’histoire d’Israël depuis la rébellion d’Adonias (Adonija), quatrième fils du roi David (vers 1015 av. jc jusqu’à la captivité finale de Juda (vers 586 av. jc). Ils contiennent toute l’histoire du royaume du nord (les dix tribus d’Israël) depuis la séparation d’Israël en deux royaumes jusqu’à sa déportation par les Assyriens dans les régions du nord.

[7] L’Ancien Testament, aussi appelé Ancienne Alliance, Écrits vétérotestamentaires, Premier Testament ou Bible hébraïque, désigne l’ensemble des écrits de la Bible antérieurs à Jésus-Christ. L’Ancien Testament est donc la Bible juive, le Tanakh. Pour les chrétiens, il forme la première partie de la Bible

[8] La Samarie est le nom historique et biblique d’une région montagneuse du Proche-Orient ayant constitué l’ancien Royaume d’Israël autour de son ancienne capitale Samarie, proche de Sichem près de l’actuelle ville de Naplouse, et rival de son voisin judéen du sud, le royaume de Juda. Elle se situe aujourd’hui à cheval sur les territoires de Cisjordanie et d’Israël, dans ce qui représente le tiers septentrional de l’actuelle Cisjordanie et la bande côtière s’étendant au nord de Tel-Aviv jusqu’aux frontières libanaises.