Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Lulach mac Gille Coemgáin dit Lulach le malheureux ou le fou

Lulach mac Gille Coemgáin dit Lulach le malheureux ou le fou

mercredi 22 juin 2022, par ljallamion

Lulach mac Gille Coemgáin dit Lulach le malheureux ou le fou (av. 1033-1058)

Roi d’Écosse entre le 15 août 1057 et le 17 mars 1058

carte de l'Écosse médiévaleFils de Gruoch d’Ecosse . Après la mort à la bataille de Lumphanan de Macbeth le 15 août 1057, les disciples du roi ont placé Lulach sur le trône. Il a la particularité d’être le premier roi d’Ecosse dont il existe des détails de couronnement.

il fut couronné, probablement le 8 septembre 1057 à Scone [1]. Lulach semble avoir été un roi faible, comme ses surnoms le suggèrent, et a régné seulement pendant quelques mois avant d’être assassiné et remplacé par Malcolm III.

Il aurait été enterré sur l’île d’Iona [2], au monastère Saint Columba.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Lulach Traduit par mes soins

Notes

[1] Scone est un village d’Écosse, dans la région de Perth and Kinross. À Scone se trouvait la Pierre du destin, dite aussi Pierre de Scone, sur laquelle les rois d’Écosse étaient couronnés. La pierre fut emmenée comme butin de guerre à Westminster par le roi Édouard 1er d’Angleterre en 1296. Mais les rois écossais continuèrent à se faire couronner à Scone, jusqu’à Charles II, en 1651.

[2] ona est une petite île du nord-ouest de l’Écosse, dans les Hébrides intérieures, séparée de l’île de Mull par le détroit d’Iona. L’île, avec 4,8 km du nord au sud et 2,4 km de d’est en ouest, s’étend sur 800 hectares. Le point le plus élevé, Dun I, culmine à 101 m. En 563, saint Colomba d’Iona ou Columcille, exilé d’Irlande, a fondé un monastère sur l’île sous le double patronage de Conall mac Comgaill, roi de Dal Riada, et de Brude mac Maelchon, roi des Pictes. Sa communauté connut une belle évolution, comme en témoignent les croix savamment sculptées et les pierres tombales, mais fut décimée par les invasions nordiques au 8ème et au 9ème siècles.