Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Lancelot du Lac

jeudi 16 juin 2022, par ljallamion

Lancelot du Lac

Personnage du cycle des romans de la Table ronde

Figure emblématique de l’amour courtois. Apparu à la fin du 12ème siècle dans les œuvres de Chrétien de Troyes et d’ Ulrich von Zatzikhoven , il devient rapidement l’un des personnages centraux de la légende arthurienne, notamment dans le roman de chevalerie dit Lancelot en prose ou Lancelot-Graal, écrit au 13ème siècle.

Fils du roi Ban de Bénoïc , il se prénomme d’abord Galaad. Il est enlevé encore enfant par la fée Viviane , la Dame du Lac, qui le rebaptise Lancelot. Parvenu à l’âge adulte, il devient l’un des meilleurs chevaliers de la Table Ronde [1]. Son amour pour la reine Guenièvre le rend impur, lui interdisant ainsi d’accomplir la quête du Graal [2].

Le personnage de Lancelot du Lac n’apparaît pas dans les textes arthuriens les plus anciens comme l’Historia regum Britanniae [3] de Geoffroy de Monmouth ou l’Historia Brittonum [4]. Il pourrait n’être qu’une invention du poète français Chrétien de Troyes.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Marie-Thérèse Gousset, Michel Pastoureau, Lancelot du Lac et la quête du Graal, Bibliothèque nationale de France, Anthèse, 2003.

Notes

[1] Les chevaliers de la Table ronde constituent un ordre légendaire au service du roi Arthur que ce dernier a chargé de mener la quête du Graal et d’assurer la paix du royaume. La première trace écrite de la légende des chevaliers de la Table ronde se trouve dans le Roman de Brut écrit par le poète normand Wace en 1155. Dans la littérature française, les œuvres de Chrétien de Troyes à la fin du 12ème siècle auront une influence majeure sur la diffusion de la légende arthurienne.

[2] Le Graal est un objet mythique de la légende arthurienne, objet de la quête des chevaliers de la Table ronde. À partir du 13ème siècle, il est assimilé au Saint Calice (la coupe utilisée par Jésus-Christ et ses douze disciples au cours de la Cène, et qui a recueilli le sang du Christ) et prend le nom de Saint Graal. La nature du Graal et le thème de la quête qui lui sont associés ont donné lieu à de nombreuses interprétations symboliques ou ésotériques, ainsi qu’à de multiples illustrations artistiques.

[3] L’Historia regum Britanniae (en français : « Histoire des rois de Bretagne ») est une œuvre rédigée en latin entre 1135 et 1138, par l’écrivain gallois Geoffroy de Monmouth. Le texte présente une histoire légendaire des rois de l’île de Bretagne depuis Brutus, fondateur mythique de la lignée, jusqu’à Cadwaladr. On y trouve la première apparition de personnages marquants tels que Merlin ou Uther Pendragon.

[4] L’Historia Brittonum est un ouvrage ayant trait à l’histoire de l’île de Bretagne, et notamment à celle du pays de Galles. Il est très difficile à dater, dans la mesure où il s’agit de juxtaposition de textes de différentes époques. Mais on peut considérer que le plus ancien date du 9ème siècle, et le plus récent du 11ème siècle.