Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Valère Maxime ou Valerius Maximus

Valère Maxime ou Valerius Maximus

vendredi 8 avril 2022, par ljallamion

Valère Maxime ou Valerius Maximus

Historien et moraliste romain du 1er siècle

Contemporain de l’empereur romain Tibère sa vie est très peu connue. Il a pu être considéré comme descendant de la gens Valeria par son père et de Fabius Maximus par sa mère. Il sert en Asie [1] sous Sextus Pompeius , consul en 14 puis est admis à la cour de l’empereur Tibère. Il rédige entre 24 et 31 son ouvrage Facta et dicta memorabilia [2], un recueil d’anecdotes destinées à nourrir la réflexion et le discours des orateurs et des philosophes.

Il a notamment puisé les exemples romains des guerres civiles dans le répertoire d’une littérature aujourd’hui disparue, celle des récits de la proscription, ce qui rend ses écrits précieux.

Son point de vue sur la guerre civile est néanmoins nuancé, et moral : cela peut s’expliquer d’une part par le patronage d’un descendant de Pompée et la pression qui pouvait s’exercer sur les historiens par Tibère et, d’autre part, sur l’exemple contemporain de Aulus Cremutius Cordus qui, pour avoir loué les assassins de César Brutus et Cassius, se vit ordonner le suicide en 25.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de histoire de Valerius Maximus, Memorable Doings and Sayings, éd. et trad. ang. D. R. Shackleton Bailey, Cambridge et London, Harvard University Press (Loeb Classical Library, 492-493), 2000, 2 t.

Notes

[1] La province romaine d’Asie comprenait la Carie, la Lydie, la Mysie, la Phrygie et la Troade.

[2] Les Faits et Dits Mémorables