Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Siméon de Durham

lundi 17 janvier 2022, par ljallamion

Siméon de Durham

Moine bénédictin-Chroniqueur et historien anglais de la cathédrale de Durham

La cathédrale de Durham (11ème siècle) est un bâtiment que l'on doit à Guillaume de Saint-Calais.Il est l’auteur présumé de deux textes historiques particulièrement importants pour l’histoire anglo-saxonne et anglo-danoise du nord de l’Angleterrela Northumbrie.

L’Historia Dunelmensis Ecclesiæ [1] couvre l’histoire de l’évêché de Durham [2] de sa fondation, par saint Aidan de Lindisfarne, en 635 jusqu’à la mort de l’évêque Guillaume de Saint-Calais, en l’année 1096. Elle a dû être composée entre 1104 et 1108 sur les ordres de ses supérieurs.

Le manuscrit original est conservé à Durham dans la Bibliothèque Cosin. Elle comporte quatre livres divisés en chapitres ; l’auteur y respecte l’ordre chronologique. L’ouvrage a connu deux continuations anonymes : la première couvre les années de 1096 jusqu’à la mort de Ranulf Flambard en 1129 ; la seconde s’étend de 1133 à 1144. Un manuscrit de Cambridge [3] contient une troisième continuation couvrant la période 1145-1154. Les plus anciennes copies de cette chronique qui nous sont parvenues l’intitule Libellus de exordio atque procursu istius hoc est Dunhelmensis ecclesie [4].

L’Historia Regum Anglorum et Dacorum [5] est une compilation d’annales, de légendes et d’extraits des travaux d’autres auteurs. Elle prend exactement la suite de l’Historia ecclesiastica gentis anglorum [6] de Bède le Vénérable, couvrant une période allant de 616 à 1129.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Bernard Meehan, « Symeon of Durham (fl. c.1090–c.1128) », dans Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004

Notes

[1] Histoire de l’Église de Durham

[2] L’évêché de Durham est d’une importance particulière dans le Royaume d’Angleterre, car 15 ans après la conquête normande, le nord du royaume est toujours plus ou moins hors du contrôle royal. En 1069-1070, le Conquérant avait mené une campagne sanglante et dévastatrice dans le nord afin de le soumettre, mais la région n’était toujours pas pacifiée.

[3] L’université de Cambridge (Angleterre) est la deuxième plus ancienne université britannique (la première étant l’université d’Oxford). Elle fait partie des Anciennes universités. C’est l’une des plus prestigieuses universités du monde. Elle forme, avec l’université d’Oxford, la quasi-totalité des élites politiques et intellectuelles du Royaume-Uni depuis des centaines d’années et représente la quintessence du système universitaire élitiste anglais.

[4] Traité sur l’origine et les progrès de l’Église de Durham

[5] Histoire des rois anglais et danois

[6] Histoire ecclésiastique du peuple anglais