Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Alonso Jofre Tenorio

lundi 29 novembre 2021, par ljallamion

Alonso Jofre Tenorio (1292-1340)

Amiral de la mer et seigneur du village de Moguer

La famille Tenorio était d’origine galicienne [1]. La lignée commence par Pedro Rodriguez et Ruiz Tenorio, le galicien qui a participé à la conquête de Séville en 1248, qui aurait pu être seigneur de San Pedro de Tenorio [2] à Cotobade [3], Pontevedra [4].

Fils de Diego Alonso Tenorio, contemporain d’Alphonse X de Castille, seigneur de Tenorio et de Aldonza Jofre de Loaisa, fille de Jofre de Loaisa, seigneur de Pretel [5].

Il était contemporain des rois Ferdinand IV de Castille et Alphonse XI. Durant le règne de ce dernier, il occupa plusieurs postes. Il servi comme majeur de Castille. Il était chargé de maintenir la paix dans cette région, de recueillir les hommages royaux, de juger les procès en appel et, surtout, de s’investir dans le commandement militaire en cas de guerre. Il apparaît donc comme un membre de la noblesse qui occupe des postes publics importants et qui jouissaient de la confiance du roi.

En 1314, Alonso Jofre Tenorio était déjà amiral supérieur de la mer et en qualité de dignitaire de la cour royale, le roi lui confia le commandement de sa flotte et la direction de la guerre en mer.

Par conséquent, les ports et les conseils des villes côtières sont restés sous son autorité et sa juridiction. Ses attributions étaient très diverses. Au cours du premier tiers du 14ème siècle, il était en charge de la puissance militaire de la flotte avec une grande compétence sur tous les hommes armés qui se sont embarqués pour la Couronne, et supervisait les chantiers de construction navale.

Sur le plan économique, en dehors de tous les avantages découlant de ses pouvoirs judiciaires, il a obtenu d’autres sources de revenus. Les plus importants étaient le septième du butin capturé.

En 1325, prenant avantage des luttes internes du royaume, il se rebella contre le prince Philippe de Castille et repris la ville de Séville [6].

En 1328, il apparaît comme “encomendero” du monastère de San Juan de Poyo [7], le couvent bénédictin, fondé en 942. La même chose se produit en 1329 pour le monastère de San Salvador de Lérez [8] .

Il a participé à la défense de Gibraltar [9] en 1333, bien que la place fut perdue. En 1332, Alphonse XI accorda le titre de seigneur de Moguer [10] à Alonso Jofre Tenorio et à son épouse, Elvira Alvarez de Velasco. Comme seigneur de Moguer, il fonda le Couvent de Corpus Christi [11] et le monastère de Santa Clara [12] entre 1337 et 1338.

La chronique d’Alphonse XI [13] précise qu’en 1325 il expulse les nobles de Séville, en prenant le gouvernement de la ville. L’année suivante, il participa à la conquête d’Olvera [14] et de Pruna [15], empêchant, avec sa flotte, que les béniménines [16] soutiennent les Grenadiens par la mer, en fournissant des vivres et des troupes. En 1337, il remporte une victoire spectaculaire sur la flotte portugaise, en battant un escadron.

4 Avril 1340, il est tué au combat, dans le détroit de Gibraltar.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en espagnol intitulé Alonso Jofre Tenorio/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Le royaume de Galice a été une entité politique du 5ème siècle à 1833 du Sud-Ouest de l’Europe et du Nord-Ouest de la péninsule Ibérique. Héritier du royaume suève, lui-même né de l’ancienne province romaine Gallaecia, le royaume de Galice est considéré comme le noyau d’origine des royaumes chrétiens nés dans le Nord de la péninsule Ibérique au fur et à mesure de la Reconquista. Jusqu’au 13ème siècle, le royaume est au centre du pouvoir des royaumes chrétiens, seul pour commencer puis au sein de l’ensemble formé par la Galice et le royaume de León. Au 12ème siècle, la Galice connaît un premier affaiblissement avec la sécession du Sud du royaume qui devient le royaume de Portugal. La montée en puissance du royaume de Castille, à l’origine simple comté du royaume, qui va de pair avec ses conquêtes territoriales sur Al Andalus, dilue progressivement la Galice au sein de la Couronne.

[2] Tenorio, entité principale de la paroisse de San Pedro de Tenorio, appartenant à la mairie de Cotobad (Cotobade). Située dans la province de Pontevedra, dans la Communauté autonome de Galice (Espagne).

[3] Cotobade est une ville espagnole qui appartient à la province de Pontevedra, en Galice et la comarque de Pontevedra.

[4] Pontevedra est une ville qui se trouve dans le nord-ouest de l’Espagne et de la Péninsule Ibérique. Capitale de la province de Pontevedra ainsi que capitale de la région touristique des Rías Baixas (en galicien) ou Rías Bajas (en espagnol), la ville est située dans le sud-ouest de la communauté autonome de Galice.

[5] Pretel est une partie de la ville d’Albolote, dans la province de Grenade situé dans la partie nord de la région de Vega de Granada.

[6] Séville est une ville du sud de l’Espagne, capitale de la province de Séville et de la communauté autonome d’Andalousie.

[7] Pontevedra

[8] Pontevedra

[9] Gibraltar est un territoire britannique d’outre-mer, situé au sud de la péninsule Ibérique, en bordure du détroit de Gibraltar qui relie la Méditerranée à l’océan Atlantique. Il correspond au rocher de Gibraltar et à ses environs immédiats et est séparé de l’Espagne par une frontière de 1,2 kilomètre. Gibraltar est possession du Royaume-Uni depuis 1704. Au début du 8ème siècle, dans le cadre de la conquête musulmane de l’Espagne wisigothique, le chef Tariq ibn Ziyad y établit une tête de pont en Europe, donnant son nom au rocher. Le site est conquis, en 1309, par le royaume de Castille, puis repris par le général mérinide Abd-el-Melek en 1333 expulsant les Castillans. En 1374, les Mérinides cèdent le rocher au royaume de Grenade. Gibraltar est définitivement reconquis par Ferdinand V en 1492.

[10] Moguer est une commune de la province de Huelva dans la communauté autonome d’Andalousie en Espagne. Son port est célèbre pour avoir été le lieu de départ de Christophe Colomb vers l’Amérique le 3 août 1492.

[11] La chapelle de l’hôpital Corpus Christi est un édifice religieux de Moguer, dans la province de Huelva (Espagne), construit au 14ème siècle , faisant partie du couvent Corpus Christi, le premier monastère masculin construit à Moguer, et plus tard l’hôpital Corpus Christi.

[12] Le Monastère de Santa Clara est situé à Moguer, Province de Huelva (Espagne). Il fut fondé en 1337 , pour les religieuses clarisses, par Alonso Jofre Tenorio, premier seigneur de Moguer et premier patron du monastère. Le couvent est divisé en deux grands espaces : l’enclos religieux et les maisons. Quant à la première, diverses salles en font partie, comme la chapelle des « profondeurs », ancien panthéon des Clarisses, où est conservé un artisanat mudéjar du 16ème siècle.

[13] La Chronique d’Alphonse XI est une chronique royale espagnole datant du 14ème siècle. Elle raconte la vie et les faits et gestes du roi Alphonse XI de Castille, depuis sa minorité jusqu’à l’épique siège d’Algésiras en 1342. Il est possible que son auteur soit Fernán Sánchez de Valladolid, chroniqueur d’Alphonse XI. Ce dernier lui aurait ordonné de faire un récit des faits historiques qui se sont déroulés dans la Couronne de Castille. L’auteur a rapporté également les événements survenus lors des règnes d’Alphonse X le Sage, Sancho IV le Brave et Ferdinand IV l’Ajourné. Il s’agit peut-être de la première chronique royale au sens strict du terme, car elle est centrée sur la vie du roi et organise les faits pour créer tout un cadre historique qui en fin de compte, transforme l’ouvrage en un instrument incontournable pour étudier l’Espagne de l’époque.

[14] Olvera est une ville d’Espagne, dans la province de Cadix, communauté autonome d’Andalousie.

[15] Pruna est une commune espagnole de la province de Séville, en Andalousie

[16] Les Mérinides ou Marinides constituent une dynastie d’origine berbère zénète qui règne au Maghreb al-Aqsa (Maroc) entre le 13ème et le 15ème siècles et qui contrôle, épisodiquement, d’autres parties du Maghreb et de la péninsule Ibérique pendant le 14ème siècle. Installés dans le bassin de la haute Moulouya depuis plus d’un siècle, ils sont au service des Almohades avant de se rendre maîtres d’un fief au nord du Maroc (Rif) et de prendre le contrôle de Fès en 1248.