Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Porcius Licinus

dimanche 17 octobre 2021, par ljallamion

Porcius Licinus

Poète latin du 2ème et du 1er siècle av. jc

L'Italie au 2ème siècle av. jc, une mosaïque de statuts.Il n’existe sur lui aucune information biographique précise. Son nom est associé à celui de Lutatius Catulus et de Valerius Aedituus par Aulu-Gelle et Apulée.

Sa production poétique consiste essentiellement en une histoire originale de la poésie de langue latine en septénaires trochaïques [1], dont il ne reste que sept fragments, certains très brefs, pour un total de 23 vers.

Un de ces fragments, rapporté par Aulu-Gelle nous apprend que selon lui l’activité poétique à Rome aurait débuté au cours de la 2ème guerre punique [2].

Mis à part certaines particularités stylistiques qui ont créé de nombreux problèmes aux philologues [3] dans la reconstruction du texte, le fragment est particulièrement intéressant par son contenu. La différence par rapport à ses prédécesseurs provient de l’introduction du motif pastoral dans le domaine de l’épigramme [4].

En effet, auparavant l’introduction de ce topos dans un environnement agreste concernait essentiellement la poésie bucolique comme celle de Théocrite ou de Moschos , tandis que la localisation scénographique des épigrammes restait elle essentiellement citadine


Texte traduit par Lionel-Édouard : https://lionel-edouard-martin.net/2...


P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Aude Lehmann, « Porcius Licinus, poète et philologue du "cercle" de Q. Lutatius Catulus », Ktèma, 35, 2010

Notes

[1] Le septénaire trochaïque est un vers récitatif des comédies avec accompagnement de flûte, utilisé dans la poésie antique. Il doit son nom au fait qu’il comporte sept trochées suivis d’une syllabe indifférente, l’avant-dernier pied étant obligatoirement pur. Ce vers est très souvent employé par Plaute et Térence.

[2] La Deuxième Guerre punique, (218-202 av. jc) est le 2ème des 3 conflits connus sous le nom de guerres puniques, qui opposent Rome à Carthage. Plus précisément, ce conflit a lieu au 3ème siècle av. jc, de 219 à 203 av. jc en Europe, puis de 203 à 202 av. jc en Afrique. Cette guerre a commencé à l’initiative des Carthaginois, qui ont voulu prendre leur revanche suite à leur défaite lors de la 1ère guerre punique.

[3] La philologie, consiste en l’étude d’une langue et de sa littérature à partir de documents écrits. C’est une combinaison de critique littéraire, historique et linguistique. Elle vise à rétablir le contenu original de textes connus par plusieurs sources, c’est-à-dire à sélectionner le texte le plus authentique possible, à partir de manuscrits, d’éditions imprimées ou d’autres sources disponibles (citations par d’autres auteurs, voire graffiti anciens), en comparant les versions conservées de ces textes, ou à rétablir le meilleur texte en corrigeant les sources existantes.

[4] À l’origine, une épigramme est une inscription, d’abord en prose, puis en vers, qu’on gravait sur les monuments, les statues, les tombeaux et les trophées, pour perpétuer le souvenir d’un héros ou d’un événement. À partir du 4ème siècle av. jc, l’épigramme devient une petite pièce de poésie sur un sujet quelconque, imitant par sa brièveté les inscriptions, offrant une pensée ingénieuse ou délicate exprimée avec grâce et précision. Les plus anciennes épigrammes ne revêtent qu’un caractère pratique, visant à identifier le propriétaire ou la personne dédiant l’objet.