Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 16ème siècle > Roger II de Saint-Lary de Bellegarde dit Roger de Bellegarde

Roger II de Saint-Lary de Bellegarde dit Roger de Bellegarde

dimanche 21 mars 2021, par ljallamion

Roger II de Saint-Lary de Bellegarde dit Roger de Bellegarde (1563-1646)

Favori des rois Henri III et Henri IV

Fils du gouverneur militaire de Metz [1] Jean de Saint-Lary et de Jeanne/Anne de Villemur issue des vicomtes de Villemur [2] branche ariégeoise des sires/barons de St-Paul [3] et Pailhès [4], seigneurs de Montbrun [5], favori d’Henri III. Introduit par son cousin germain, le duc d’Epernon Jean-Louis de Nogaret auprès d’Henri III, ce dernier le nomme grand écuyer de France [6].   Il fait partie des catholiques ayant suivi Henri IV à la mort d’Henri III, il le seconde vaillamment pendant la guerre civile et est comblé de faveurs.   Il épouse en 1596 Anne de Bueil petite-fille maternelle de Louis IV de Bueil . Henri IV le nomme gouverneur de Bourgogne en 1602 après la conspiration du duc de Biron Charles de Gontaut-Biron.   Louis XIII le fait duc et pair de Bellegarde à Seurre [7], mais, ayant rejoint le parti de Gaston d’Orléans et du duc de Montmorency, Bellegarde est déchu de ses titres et biens par arrêté du 15 octobre 1631, et ne doit son salut qu’au pardon du cardinal de Richelieu en 1632. Il meurt en 1646, à 83 ans, sans postérité.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Roger de Bellegarde Portail de l’histoire militaire/ Catégories : Militaire français du XVIe siècle/Favori d’Henri III/ Grand écuyer de France

Notes

[1] Metz est une commune française située dans le département de la Moselle, en Lorraine. Préfecture de département. Metz et ses alentours, qui faisaient partie des Trois-Évêchés de 1552 à 1790, se trouvaient enclavés entre la Lorraine ducale et le duché de Bar jusqu’en 1766.

[2] Villemur-sur-Tarn est une commune française située dans le sud-ouest de la France, dans le département de la Haute-Garonne. La cité de Villemur-sur-Tarn a été fondée il y a plus de mille ans sur un site favorable à la défense. Elle est si remarquablement aménagée que cette place forte partage, avec le Mont-Saint-Michel, l’honneur de n’avoir jamais été prise, notamment par les Anglais qui, à l’époque de la guerre de Cent Ans, occupaient tout l’ouest et le sud-ouest de la France. Le duc de Joyeuse, ligueur, y met le siège en 1592. Mais le sire de Rastignac et une troupe d’Auvergnats fidèles au roi Henri IV le repousse : ses troupes espagnoles sont jetées à la rivière, et le duc est tué

[3] Saint-Paul-de-Jarrat est une commune française située dans le département de l’Ariège

[4] Pailhès est une commune française située dans le département de l’Ariège. Jusqu’à la Révolution, la baronnie de Pailhès jouait un rôle important dans la région. Avec quelques paroisses voisines, elle formait une enclave du Languedoc dans le comté de Foix.

[5] Le château de Montbrun est un château fort des 12 et 15ème siècles, situé sur la commune de Montbrun-Bocage, dans le département de la Haute-Garonne.

[6] Le grand écuyer de France était l’un des grands officiers de la couronne de France pendant l’ancien Régime. Auparavant désigné comme « maître de l’écurie », le grand écuyer voit sa charge érigée en grand office de la couronne aux alentours de 1470. Le premier détenteur de ce titre est Alain Goyon, seigneur de Villiers, de Thieuville et du Mesnilgarnier.

[7] Seurre est une commune française située dans le canton de Brazey-en-Plaine du département de la Côte-d’Or