Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Jean-Baptiste Volumier

lundi 1er mars 2021, par ljallamion

Jean-Baptiste Volumier (vers 1670-1728)

Violoniste et compositeur

Il est probablement né dans les Flandres espagnoles [1] bien que certaines sources antérieures indiquent simplement qu’il est né en Espagne.

En tant que jeune homme, il a été instruit en musique à Paris, peut-être à la cour française et c’était le style français alors à la mode qu’il suivrait en tant qu’interprète et compositeur.

En se déplaçant à Berlin, en 1692 il a gagné une position comme violoniste dans l’orchestre de cour de l’électorat de Brandebourg [2]. Il a rapidement gagné de la promotion, devenant le premier violon de la cour [3], s’occupant du ballet et de la danse.

Il compose des airs et des musiques de danse pour le mariage, en 1706, du prince héritier. Bien que ses responsabilités aient inclus la composition régulière de musique de danse, aucune de ses compositions de la période ne survit. En 1708, suite à un différend, il a été relevé de toutes ses fonctions à la cour de Berlin.

En 1709, il fut embauché comme premier violon à la cour rivale de Dresde [4], la nomination s’accompagna d’un généreux salaire annuel de 1 200 Thalers. En appliquant le style français, il a fait de l’orchestre de Dresde l’un des meilleurs d’Europe.

Sous sa direction, des musiciens tels que Francesco Maria Veracini et Johann Georg Pisendel ont rejoint l’orchestre de la cour. Au fil du temps, il est devenu adepte du mélange des styles français et italien, avec un frisson supplémentaire d’éléments allemands, créant quelque chose qui est venu à être appelé le style mixte ou allemand. Le flûtiste Johann Joachim Quantz a écrit dans une contribution autobiographique à Marpurg "Historisch-kritische Beyträge zur Aufnahme der Musik" qu’il n’avait jamais entendu un meilleur orchestre que l’orchestre de Dresde sous Volumier.

En 1715, le roi-électeur de saxe envoya son violoniste vedette de la cour à Crémone [5] où Volumier resta plusieurs mois, afin de superviser la production de 12 violons commandés à la manufacture d’ Antonio Stradivari .

Alors qu’il était employé à Dresde, Volumier a également développé une amitié avec Jean-Sébastien Bach . En 1717, le musicien français Louis Marchand a visité Dresde et a tellement impressionné le roi-électeur qu’il a offert à Marchand une nomination à la cour lucrative.

Auguste le Fort, l’électeur de Saxe, avec sa cour à Dresde, fut aussi, la plupart du temps entre 1697 et 1733, le roi de Pologne, avec une cour à Varsovie. C’est alors qu’il fréquentait la cour royale de Varsovie que Volumier tomba malade et, après son retour à Dresde, Pisendel dut souvent être appelé à le remplacer. Jean Baptiste Volumier mourut en octobre 1728.

Volumier a composé une grande quantité de musique de ballet et de nombreuses pièces pour violon. Ils ont tous été détruits dans un incendie en 1760 alors que la ville était assiégée par une force prussienne sous Frédéric le Grand .

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Jean-Baptiste Volumier Traduit par mes soins

Notes

[1] Les Pays-Bas espagnols étaient les États du Saint Empire romain rattachés par union personnelle à la couronne espagnole sous le règne des Habsbourgs, entre 1556 et 1714. Cette région comprenait les actuels Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, ainsi que des territoires situés en France et en Allemagne. La capitale était Bruxelles.

[2] La marche de Brandebourg est un ancien État du Saint Empire romain. Elle tire son nom de l’ancienne résidence des margraves à Brandebourg-sur-la-Havel. Fondée le 11 juin 1157, elle joue un rôle majeur dans l’histoire de l’Allemagne. La Bulle d’or de 1356 confirme le margrave au statut de prince électeur, lui permettant ainsi d’élire le roi des Romains. De par ce fait, son margraviat devient plus connu sous le nom d’électorat de Brandebourg. Le territoire englobait la Vieille Marche à l’ouest du fleuve Elbe, la Moyenne Marche s’étendant entre l’Elbe et l’Oder, et la Nouvelle Marche (l’ancien pays de Lubusz) dans l’est, ainsi que la Prignitz et l’Uckermark au nord. La dynastie des Hohenzollern obtint la souveraineté en 1415 et déplaça la résidence au château de Berlin. Sous leur règne, le margraviat crût en puissance et s’étendit territorialement. À partir de 1618, ils régnaient également sur le duché de Prusse en union personnelle ; en 1701, l’État de Brandebourg Prusse est érigé en royaume de Prusse.

[3] Maitre de Concert

[4] La Sächsische Staatskapelle Dresden, plus communément appelé Staatskapelle de Dresde en français est un orchestre allemand basé dans la ville de Dresde. Fondé par le prince électeur de Saxe Maurice le 22 novembre 1548, c’est un des plus anciens orchestres du monde, si ce n’est le plus ancien. Il est considéré comme l’un des plus prestigieux orchestres européens.

[5] Ville de la Lombardie, dans le nord de l’Italie. En 603, Crémone, bastion byzantin, fut conquise par les Lombards qui démembrèrent le territoire. La cité dirigée par l’évêque ne devient pas siège du duché et même après la conquête carolingienne, l’évêque-comte maintiendra et amplifiera son contrôle sur la cité et sur le comté. Entre le 10ème et le 11ème siècle, la cité accroît son pouvoir, grâce à d’importantes concessions accordées par les évêques recteurs de la cité. Entre autres se distinguent Liutprand, qui fut appelé à la cour impériale de Saxe, et Olderico, qui réussit à obtenir, de Othon III, d’importants privilèges pour la cité. Ce furent les évêques Lamberto et Ubaldo qui créèrent des tensions avec la population de Crémone pour la gestion des propriétés du monastère de San Lorenzo, avec la médiation de l’empereur Corrado II du Saint-Empire qui en 1037, donna asile au pape Benoît IX.