Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Asmaa bint Abu Bakr

lundi 17 août 2020, par ljallamion

Asmaa bint Abu Bakr (vers 595- ?)

Fille d’Abu Bakr. Sa mère est Qutaylah bint Abd al-Uzza, ce qui fait d’elle la demi-sœur d’Aïcha et de Muhammad ibn Abu Bakr. Elle joue un rôle important pendant les premières années de l’islam.

Selon ibn Kathir, Asmaa avait environ 10 ans de plus qu’Aïcha.

Asmaa est la 18ème personne à se convertir à l’islam. Sa petite sœur Aïcha, qui était en bas âge, est la 19ème convertie.

Asmaa reçoit plus tard le surnom de Dhat an-Nitaqayn en raison d’un incident au départ de Mahomet et son père depuis La Mecque [1] vers Médine [2], lors de l’hégire [3]. Asmaa aurait participé activement aux préparatifs secrets précédant l’Hégire. Elle aurait aidé Mahomet et son compagnon à faire les bagages nécessaires à cette fuite salutaire.

Tabari raconte que lorsque le prophète Mahomet et son compagnon Abu Bakr se cachèrent dans une caverne pour échapper aux Mecquois, Asmaa leur apporta des vivres, et elle les renseigna sur ce qui se passait à La Mecque.

Asmaa était l’une des seules personnes, avec sa demi-sœur Aïcha, à connaître leur projet de fuite vers Médine. Quand Abu Jahl l’interrogea sur la cachette de son père et de Mahomet, Asmaa répondit qu’elle ne savait rien. Elle tint tête aux Mecquois persécuteurs, en dépit de la violente gifle qu’Abu Jahl lui administra.

En 622, au moment de l’Hégire, Asmaa avait environ 27 ans et elle était enceinte.

Asmaa épouse Zubayr ben al-Awwam et lui donne deux fils : Abdullah ibn az-Zubayr dit Abd Allah ibn az-Zubayr , premier musulman né à Médine après l’hégire ; et Urwa ibn az-Zubayr.

La mère d’Asmaa était demeurée non musulmane. En l’an 630, sa mère vint la voir à Médine. Asmaa, embarrassée, demanda conseil au prophète Mahomet

En 692, son fils Abdullah ibn az-Zubayr lui aurait rendu visite pour lui demander conseil : ses troupes étant malmenées par celles d’Al-Hajjaj ben Yusef, il aurait reçu des offres de négociation par des messagers des Umayyades [4] lui proposant la vie sauve et un fief, à condition qu’il dépose les armes et prête allégeance à Abdul Malik ben Marwân. Au cours de cet épisode, Asmaa lui aurait répondu : « Ce sont tes affaires, Abdullah, et tu connais la réponse mieux que moi. Mais si tu crois être dans ton droit et défendre la Vérité, alors persévère et bats-toi, avec la même persévérance que tes compagnons morts sous ta bannière ont fait preuve. Mais si tu désires le monde, quel misérable tu feras ! Tu te seras détruit et tu auras détruit tes hommes ! »

Abdullah mourut le jour même, suivi 10 jours plus tard par sa mère Asmaa, alors centenaire.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Asmaa bint Abu Bakr/ Portail de l’islam/ Catégories : Sahaba

Notes

[1] La Mecque est une ville de l’ouest de l’Arabie saoudite, non loin de la charnière séparant le Hedjaz de l’Asir, à 80 km de la mer Rouge, et capitale de la province de la Mecque. Lieu de naissance, selon la tradition islamique, du prophète de l’islam Mahomet à la fin du 6ème siècle, elle abrite la Kaaba au cœur de la mosquée Masjid Al-Haram (« La Mosquée sacrée ») et la tradition musulmane a lié sa fondation à Ibrahim (Abraham), ce qui en fait la ville sainte la plus sacrée de l’islam. L’accès est interdit aux personnes qui ne sont pas de confession musulmane ainsi qu’aux femmes seules, même musulmanes

[2] Médine est une ville d’Arabie saoudite, capitale de la province de Médine, située dans le Hedjaz. C’est là que vint s’installer en 622 à l’hégire le prophète de l’islam, Mahomet, après qu’il eut, selon le Coran, reçu l’ordre de Dieu de quitter La Mecque, ville distante de plus de 430 km. C’est aussi là qu’il mourut et fut enterré en 632. La ville abrite son tombeau dans la Masjid An Nabawi (mosquée du Prophète) ainsi que les premiers califes Abou Bakr et Omar, les autres personnes importantes de l’islam restant au cimetière Al-Baqi.

[3] L’hégire désigne le départ des compagnons de Mahomet de La Mecque vers l’oasis de Yathrib, ancien nom de Médine, en 622.

[4] Les Omeyyades, ou Umayyades sont une dynastie arabe de califes qui gouvernent le monde musulman de 661 à 750. Ils tiennent leur nom de leur ancêtre Umayya ibn Abd Shams, grand-oncle de Mahomet. Ils sont originaires de la tribu de Quraych, qui domine La Mecque au temps de Mahomet. À la suite de la guerre civile ayant opposé principalement Muʿāwiyah ibn ʾAbī Sufyān, gouverneur de Syrie, au calife ʿAlī ibn ʾAbī Ṭalib, et après l’assassinat de ce dernier, Muʿāwiyah fonde le Califat omeyyade en prenant Damas comme capitale, faisant de la Syrie la base d’un Califat qui fait suite au Califat bien guidé et qui devient, au fil des conquêtes, le plus grand État musulman de l’Histoire.