Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Qasim ibn Hasan

samedi 30 mai 2020, par ljallamion

Qasim ibn Hasan (668-680)

Fils d’Hassan ibn Ali et petit-fils de Ali ibn Abi Talib et Fatimah. Il a pris part à la bataille de Karbala [1] ou il fut tué. Il était âgé de 14 ans dans la bataille de Karbala et connu comme jeune guerrier.

Qasim est né 3 ans avant la mort de son père, Hasan ibn Ali, 2ème Imam [2] chiite [3]. Lui, comme ses cousins, il apprend l’escrime de son oncle Abbas ibn Ali et de son cousin Ali Akbar.

Lorsque le frère de Hasan Husayn ibn Ali se préparait à quitter Médine [4] en 680, la mère de Qasim Umm Farwa demanda à Husayn de prendre Qasim avec lui.

Il est allé au champ de bataille et a tué beaucoup de forces de Yazid 1er. Un homme est venu par derrière et l’a frappé avec son épée.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Qasim ibn Hasan/Traduit par mes soins

Notes

[1] La bataille de Kerbala eut lieu le 10 octobre 680 en Irak. Dans le calendrier musulman c’est le 10 de muharram 61 A.H. La commémoration de cette bataille est le deuil chiite d’Achoura. Cette commémoration se célèbre tous les 10 muharram, c’est-à-dire, en suivant le calendrier lunaire et non pas le calendrier grégorien. La bataille opposa la puissante armée de Yazid Ibn Mu’awiyya (environ 30 000 hommes) à l’armée des partisans de Husayn, fils d’Ali et petit-fils du prophète Mahomet, qui se réduisait à 72 hommes.

[2] Un imam est une personne qui dirige la prière en commun. C’est de préférence une personne qui doit être instruite en ce qui concerne les rites et la pratique au quotidien de l’islam. Pour les chiites, tenant d’une tradition cléricale de l’islam, l’imam est le guide spirituel et temporel de la communauté islamique. Chez les duodécimains, ils portent souvent le titre de mollah ou d’ayatollah et, de ce fait, celui d’imam est plus usité dans le sunnisme. Dans les autres communautés chiites, l’imam est le seul guide. Dans le cadre du sunnisme, on peut comparer la fonction d’imam à celle du pasteur ou de prédicateur protestant. En effet, l’imam ne fait pas partie d’une structure hiérarchique : il est désigné par la communauté elle-même et ne prétend à aucun lien privilégié avec Dieu. Il peut être licencié s’il n’accomplit pas sa mission.

[3] Le chiisme duodécimain désigne le groupe des chiites qui croient dans l’existence des douze imams. 90 % des chiites sont duodécimains et ils sont majoritaires parmi les écoles de la pensée chiite. Ils sont majoritaires en Azerbaïdjan, à Bahreïn, en Iran, en Irak, et constituent la communauté musulmane majoritaire au Liban.

[4] Médine est une ville d’Arabie saoudite, capitale de la province de Médine, située dans le Hedjaz. C’est là que vint s’installer en 622 à l’hégire le prophète de l’islam, Mahomet, après qu’il eut, selon le Coran, reçu l’ordre de Dieu de quitter La Mecque, ville distante de plus de 430 km. C’est aussi là qu’il mourut et fut enterré en 632. La ville abrite son tombeau dans la Masjid An Nabawi (mosquée du Prophète) ainsi que les premiers califes Abou Bakr et Omar, les autres personnes importantes de l’islam restant au cimetière Al-Baqi.