Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 7ème siècle > Abû Muhammad al-Hasan ibn `Alî dit Al-Hassan ibn Ali surnommé Az-Zakî

Abû Muhammad al-Hasan ibn `Alî dit Al-Hassan ibn Ali surnommé Az-Zakî

samedi 10 février 2018

Abû Muhammad al-Hasan ibn `Alî dit Al-Hassan ibn Ali surnommé Az-Zakî (624-vers 669/670)

Fils aîné d’Ali et de Fâtima, premier petit-fils de Mahomet.

Il est né au mois de ramadan de l’an 3 du calendrier hégirien. Selon la tradition chiite, il succéda à son père comme second imam en 661. Il fait partie des ahlul bayt [1].

À la mort de son père, le peuple prêta serment d’allégeance à Hasan comme nouveau calife. Il quitta Koufa [2] avec une armée de 40 000 hommes et se rendit à Madayn [3]. Finalement il négocia avec Muʿāwiyah et renonça au califat en faveur de ce dernier pour que cesse la guerre entre les musulmans et que règne la paix. Il se retira ensuite à Médine [4], où il vécut jusqu’à sa mort en 670.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Tabari, La Chronique (Volume II, Les Omayyades), Actes-Sud

Notes

[1] Dans la tradition musulmane, les ahl al-bayt sont les proches de Mahomet. Les sunnites et les différentes branches du chiisme ne donnent pas tout à fait le même contenu à cette expression.

[2] Koufa ou Kûfa est une ville d’Irak, environ 170 km au sud de Bagdad, et à 10 km au Nord-est de Nadjaf. Elle est située sur les rives du fleuve Euphrate. C’est la deuxième ville de la province de Nadjaf. Avec Kerbala, et Nadjaf, Koufa est une des trois villes irakiennes de grande importance pour les musulmans chiites. Sur une décision du calife `Omar, Koufa a été construite pour être un pôle d’immigration arabe dans le sud de la Mésopotamie, et de devenir la capitale. Les Arabes recherchaient un endroit où ils ne souffriraient pas de maladies. À l’emplacement de Koufa, il y avait une ville Sassanide qui faisait partie d’une province perse. Les quartiers arabes de la ville ont été construits en 638, à peu près au même moment qu’à Bassora, quand les armées arabes combattaient les Sassanides. La ville fut construite en briques cuites. On commença par construire la mosquée au centre de la ville à 1,5 km de l’Euphrate. On creusa un réservoir d’eau prévu pour 20 000 habitants. La population de Koufa était formée d’immigrants arabes venant soit de la région de La Mecque, soit du sud de l’Arabie, Yémen et Hadramaout, certains d’entre eux étaient chrétiens ou juifs. En 655, les habitants de Koufa soutiennent `Alî contre le calife `Uthman.

[3] Ctésiphon

[4] Médine est une ville d’Arabie saoudite, capitale de la province de Médine, située dans le Hedjaz. C’est là que vint s’installer en 622 à l’hégire le prophète de l’islam, Mahomet, après qu’il eut, selon le Coran, reçu l’ordre de Dieu de quitter La Mecque, ville distante de plus de 430 km. C’est aussi là qu’il mourut et fut enterré en 632. La ville abrite son tombeau dans la Masjid An Nabawi (mosquée du Prophète) ainsi que les premiers califes Abou Bakr et Omar, les autres personnes importantes de l’islam restant au cimetière Al-Baqi.