Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 2ème siècle > Mihrdat 1er de Mtskheta, aussi appelé Mithridate

Mihrdat 1er de Mtskheta, aussi appelé Mithridate

dimanche 24 mai 2020, par ljallamion

Mihrdat 1er de Mtskheta, aussi appelé Mithridate (mort en 129)

Roi géorgien de Mtskheta de 113 à 129

Fils unique de Déroc et comme lui, ne règne que dans la partie nord du royaume d’Ibérie [1].

Suivant la Chronique géorgienne [2] du prince Vakhoushti Bagration, Mihrdat aurait épousé une princesse parthe [3], ce qui attise la colère de son voisin, le royaume d’Armaz, qui a à sa tête Pharasman II.

Alors, pour éviter une guerre civile en Géorgie, Mihrdat décide de tuer Pharasman lors d’un banquet, c’est-à-dire discrètement. Mais celui-ci ayant compris et dévoilé ce complot, Pharasman décide de déclarer la guerre à Mihrdat 1er, qui doit se réfugier en Perse, et le roi d’Armaz place sur le trône de Mtskheta [4] son spaspet [5] Pharnavaze, qui l’égale dans les travaux guerriers.

Plusieurs années passent ainsi mais un jour, Mihrdat revient en Karthlie [6] et, aidé des Perses, fait assassiner Pharasman II dont la famille se réfugie en Arménie. Mirhdat 1er retrouve son trône et s’allie avec les peuples du Caucase, en vue d’une guerre imminente. Les Romains envoient de nombreux hommes aux Arméniens qui envahissent à leur tour la Géorgie et font assassiner Mihrdat 1er.

Le fils de Pharasman II, Rhadamiste 1er, recouvre son trône et c’est ainsi que les royaumes de Mtskheta et d’Armaz, qui sont divisés depuis 55, se réunifient pour former le royaume d’Ibérie.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Mihrdat Ier de Mtskheta/ Portail de la Géorgie/ Catégories : Monarque géorgien

Notes

[1] L’Ibérie, aussi connue sous le nom d’Ivérie, est le nom donné par les Grecs et les Romains à l’ancien royaume de Karthlie et correspondant approximativement aux parties méridionale et orientale de l’actuelle République de Géorgie. Les Ibères du Caucase forment une base pour le futur État géorgien et, en même temps que les Colches de Colchide, le noyau de la population géorgienne actuelle. La région n’était, jadis, habitée que par quelques tribus qui faisaient partie du peuple appelé « Ibères ».

[2] Les Chroniques géorgiennes désignent conventionnellement le principal recueil de textes historiques médiévaux de Géorgie Kartlis Tskhovreba , le Karthli étant la région de la Géorgie ancienne et médiévale connue dans l’Antiquité classique et encore sous l’Empire byzantin sous le nom d’Ibérie du Caucase. Les chroniques sont également connues sous le nom d’« Annales royales de Géorgie » car elles constituent l’essentiel du corpus officiel de l’histoire du royaume de Géorgie.

[3] La Parthie est une région historique située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides et berceau de l’Empire parthe qui domine le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av. jc. et 224 ap. jc. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord (aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan) et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.

[4] Mtskheta est l’une des plus vieilles villes de Géorgie. Situé dans la province de Karthlie, dans l’est du pays, près de Tbilissi, Mtskheta fut la capitale du royaume d’Ibérie du 3ème siècle av. jc au 5ème siècle. C’est à Mtskheta que les Géorgiens commencèrent à se convertir au christianisme. Le Catholicossat-Patriarcat de toute la Géorgie y est encore basé.

[5] gouverneur militaire du Karthli

[6] Le Karthli, quelquefois Karthlie, ou encore la Kartalinie, est une région historique de la Géorgie. Vaste et peuplée, elle comprend la capitale, Tbilissi. Elle a pour bornes le Caucase au nord, la Kakhétie à l’est, l’Azerbaïdjan et l’Arménie au sud, la Turquie et le Samtskhe-Djavakheti au sud-est, et l’Iméréthie à l’ouest.