Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Christina Bruce ou Christina de Brus

Christina Bruce ou Christina de Brus

jeudi 12 mars 2020, par ljallamion

Christina Bruce ou Christina de Brus (vers 1278-1356/1357)

Carte des principales seigneuries d'Écosse vers 1230Sœur de Robert 1er d’Écosse, roi d’Écosse [1]. On suppose que la fratrie est née au château de Turnberry [2] à Carrick [3] de Margaret de Carrick, et son mari, Robert de Brus, comte de Carrick [4].

Après sa défaite lors de la bataille de Methven [5] le 19 juin 1306, Robert Bruce se réfugie dans les régions montagneuses de l’ouest. Il envoie sa seconde épouse, Élisabeth de Burgh , sa fille Marjorie Bruce née de sa première union et ses sœurs Christina et Mary Bruce, ainsi qu’ Isabelle de Fife , comtesse de Buchan [6] au château de Kildrummy [7] dans le nord, où son frère Neil de Brus doit les protéger.

Quand Kildrummy est assiégé et doit capituler, les cinq femmes s’enfuient. Neil de Brus est capturé et exécuté à Berwick [8] pendant que le second mari de Christina, Christopher Seton, subit le même sort à Dumfries [9]. Les femmes se réfugient dans le sanctuaire de St Duthac at Tain dans l’est du Ross [10] où elles sont capturées par un partisan de Jean Balliol , le comte de Ross William qui les livre aux hommes d’Édouard 1er d’Angleterre. Christina Bruce est envoyée dans un monastère de Gilbertine à Sixhills dans le Lincolnshire [11] alors que sa sœur Mary Bruce, sa nièce Marjorie et Isabelle de Buchan sont emprisonnées dans une cage.

Christina ne retournera en Écosse qu’au début de 1315 à la suite d’un échange avec des prisonniers anglais capturés lors de la bataille de Bannockburn [12].

En 1335, pendant la Seconde guerre d’indépendance écossaise [13], Christina Bruce commande la garnison de Kildrummy et défend la ville avec succès contre les forces pro-Balliol menées par David III Strathbogie . Les troupes de Strathbogie sont finalement défaites par le troisième époux de Christina, Andrew Murray de Bothwell , lors de la bataille de Culblean [14].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Christina Bruce »

Notes

[1] Le titre de roi des Écossais est porté par les souverains du royaume d’Écosse du haut Moyen Âge jusqu’en 1707.

[2] Le château de Turnberry était situé près de Maybole dans l’ Ayrshire, en Écosse. Situé à l’extrémité de la péninsule inférieure dans la paroisse, c’était le siège des Comtes de Carrick. Le château de Turnberry est adjacent au parcours de golf de Turnberry.

[3] Carrick est un ancien district Écossais qui fait désormais partie du South Ayrshire. Le district de Carrick était à l’origine une partie du Royaume de Galloway, dirigé depuis 1186 par les Lords de Galloway lorsque le royaume fut accordé à Duncan, fils de Gilbert de Galloway. Il devint le premier à posséder le comté de Carrick.

[4] Le titre de comte de Carrick a été créé plusieurs fois dans la pairie d’Écosse, et une fois dans la pairie d’Irlande. En Écosse, la première création intervint autour de 1186, quand Duncan de Galloway (dit aussi Donnchadh de Carrick) fut fait comte de Carrick. Le gros des terres associées à ce titre sont dans l’Ayrshire. Marjorie de Carrick, la petite-fille de Duncan, qui plus tard porta le titre de son propre droit, épousa Robert (VI) de Brus, qui devint plus tard le 6e lord d’Annandale. Leur fils, aussi nommé Robert, et connu en tant que Robert le Bruce, allait ensuite régner sur l’Écosse sous le nom de Robert 1er d’Écosse, rattachant le titre à la couronne. Robert fut aussi créé baron dans la pairie d’Angleterre par acte de sommation en 1295 en tant que Baron Bruce d’Anandale. Le titre s’éteint avec la mort de son frère Édouard, puis de son fils David de Brus en 1371.

[5] La bataille de Methven est une bataille qui eut lieu le 19 juin 1306 près de Methven. Ce fut un engagement militaire de la première guerre pour l’indépendance écossaise (1296-1328). Il opposa les troupes de l’Angleterre commandées par Aymar de Valence qui marchent vers le nord et qui après avoir occupé Perth mettent en déroute l’armée du nouveau roi Robert 1er d’Écosse.

[6] Comte de Buchan est un titre dans la pairie d’Écosse. Le titre de comte de Buchan fait suite à celui de mormaer de Buchan, qui était donné au seigneur de la province médiévale de Buchan. Ce titre, ainsi que celui de comte de Mar, est lié à une ancienne province picte. Ces deux provinces appartiennent de nos jours à l’Aberdeenshire. À partir des donations enregistrées dans le « Book of Deer » on peut reconstituer la liste des premiers mormaer de Buchan dont la trace est conservée. Le titre de comte passe ensuite par mariage à la famille Comyn.

[7] Le château de Kildrummy est un château en ruine près de la ville de Kildrummy dans l’Aberdeenshire, région du nord de l’Écosse. Bien qu’en ruine, c’est probablement le château le plus complet du 13ème siècle à avoir survécu dans l’Écosse de l’Est. Il s’agissait du siège des comtes de Mar.

[8] Berwick-upon-Tweed, ou simplement Berwick, est située dans le comté de Northumberland et est la ville la plus au nord de l’Angleterre, sur la côte Est, à l’embouchure de la Tweed. Elle est située à 4km au sud de la frontière écossaise. La ville a été fondée durant la période du royaume de Northumbrie qui faisait alors partie de l’Heptarchie. Le site a joué un rôle central dans les guerres qui ont opposé l’Angleterre et l’Écosse pendant des siècles ; la dernière fois que la ville a changé de main fut en 1482 quand les Anglais l’ont reconquise.

[9] Dumfries est une ville (et ancien burgh royal) d’Écosse, capitale administrative du council area (après avoir été celle de la région) de Dumfries and Galloway et appartenant à la région de lieutenance du Dumfriesshire, au sud-ouest de l’Écosse. Dumfries fut fondée en 1186. En 1306, le futur roi d’Écosse, Robert 1er d’Écosse y assassina son rival pour le trône, John III Comyn.

[10] Initialement le comté de Ross, dont le nom signifie en gaélique « cap », correspondait au territoire de l’est du Ross actuel, limité par le Dornoch Firth et le Cromarty Firth, i.e. la péninsule de Tarbat. Il comprenait les paroisses de Kiltearn (c’est-à-dire la moderne Evanton) et Alness. Le premier personnage connu portant le titre de mormaer ou comte de Ross est le rebelle MacHeth Il est investi par le roi Malcolm IV d’Écosse, lors d’une réconciliation en 1157, après plus de 20 ans de captivité.

[11] Le Lincolnshire est un comté d’Angleterre situé sur le littoral de la mer du Nord. Il a pour voisins, du nord au sud, les comtés du Yorkshire de l’Est, du Yorkshire du Sud, du Nottinghamshire, du Leicestershire, du Rutland, du Cambridgeshire et du Norfolk. Son chef-lieu est la ville de Lincoln.

[12] La bataille de Bannockburn est une écrasante victoire de l’armée écossaise menée par Robert Bruce sur les troupes anglaises dirigées par Édouard II d’Angleterre pendant la première guerre d’indépendance écossaise. Elle est marquée par l’utilisation par Robert Bruce de carrés de piquiers nommés schiltrons sur lesquels viennent s’écraser les charges de cavalerie anglaises. Cette bataille entraîne une remise en question tactique de l’armée anglaise, ce qui aura un impact majeur sur les tactiques de combat de la guerre de Cent Ans.

[13] La deuxième guerre d’indépendance écossaise , également connue sous le nom de guerre de succession anglo-écossaise de 1332 à 1357 était le deuxième groupe d’une série de campagnes militaires menées entre le Royaume d’Écosse et le Royaume d’Angleterre à la fin du 13ème et au début du 14ème siècle.

[14] La bataille de Culblean à lieu le 30 novembre 1335, durant la Seconde Guerre d’indépendance de l’Écosse. Ce fut une victoire pour les Écossais indépendantistes menés par Sir Andrew Murray sur les forces anglo-écossaises commandées par David III Strathbogie, comte d’Atholl et partisan d’Édouard Balliol.