Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Margaret de Carrick ou Marjorie de Carrick

Margaret de Carrick ou Marjorie de Carrick

vendredi 22 novembre 2019

Margaret de Carrick ou Marjorie de Carrick (morte en 1292)

Comtesse de Carrick de 1256 à 1292

Margaret de Carrick ou Marjorie de Carrick Comtesse de Carrick de 1256 à 1292Fille et héritière du comte Neil de Carrick et de Margaret Stuart. Elle devint elle-même comtesse de Carrick [1] à la mort de son père.

Margaret contracte une première union en 1266 avec Adam de Kilconquhar mort en 1270 à la 8ème croisade [2] puis en 1271 avec Robert Bruce 6ème seigneur d’Annandale.

Selon la tradition, ce dernier, compagnon d’armes de son premier époux, aurait été chargé de lui annoncer son décès. La veuve séduite par ce beau et jeune chevalier se serait immédiatement remariée avec lui. En fait cette union ne fut pas seulement un coup de foudre romantique, elle permet à la comtesse de s’assurer un allié puissant, en contrepartie, c’était une promotion sociale pour la famille Bruce.

Le roi Alexandre III d’Écosse ne fut guère heureux de ce mariage conclu sans son accord, il saisit momentanément le comté de Carrick en 1275 et emprisonna même les jeunes époux avant de leur pardonner et de les restaurer dans leur fief.

On considère traditionnellement que Thomas Randolph 1er comte de Moray [3] et régent d’Écosse de 1329 à 1332 qui est qualifié de neveu par le roi Robert 1er d’Écosse qui le désigne comme futur régent dans les règlements de succession de 1315 et 1318 était le fils de Thomas Randolph Chambellan d’Écosse [4] et d’une fille anonyme de Marjorie et de son premier époux

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de G.W.S. Barrow Robert Bruce and the Community of the Realm E.U.P 4e réédition (Edinburgh 2005) (ISBN 978-0-7486-2022-7)

Notes

[1] Le titre de comte de Carrick a été créé plusieurs fois dans la pairie d’Écosse, et une fois dans la pairie d’Irlande. En Écosse, la première création intervint autour de 1186, quand Duncan de Galloway (dit aussi Donnchadh de Carrick) fut fait comte de Carrick. Le gros des terres associées à ce titre sont dans l’Ayrshire. Marjorie de Carrick, la petite-fille de Duncan, qui plus tard porta le titre de son propre droit, épousa Robert VI de Brus, qui devint plus tard le 6ème lord d’Annandale. Leur fils, aussi nommé Robert, et connu en tant que Robert le Bruce, allait ensuite régner sur l’Écosse sous le nom de Robert 1er d’Écosse, rattachant le titre à la couronne. Robert fut aussi créé baron dans la pairie d’Angleterre par acte de sommation en 1295 en tant que Baron Bruce d’Anandale. Le titre s’éteint avec la mort de son frère Édouard, puis de son fils David de Brus en 1371. Ensuite, les rois d’Écosse recréèrent le titre à plusieurs reprises, mais le firent non-héritable, spécifiant qu’il serait rattaché à la couronne à la mort de chaque porteur.

[2] La huitième croisade est une campagne militaire lancée par le roi Louis IX, futur « saint Louis », en 1270 à la suite des menaces que le sultan mamelouk Baybars fait peser sur les États latins d’Orient.

[3] Le titre de comte de Moray de la pairie d’Écosse succède à celui de mormaer de Moray qui était à la tête du mormaerdom celtique de Moray. Le territoire des mormaers de Moray s’étendait le long de la rive sud du Moray Firth, à partir de la rivière Spey au travers du nord de l’Écosse jusqu’à la côte occidentale du pays. Le Moray était séparé du comté de Ross par la rivière de Beauly.

[4] Un chambellan ou chambrier est un gentilhomme chargé du service de la chambre d’un monarque ou d’un prince, à la cour duquel il vit.