Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Marjorie Bruce ou Marjorie de Brus

Marjorie Bruce ou Marjorie de Brus

dimanche 11 août 2019, par ljallamion

Marjorie Bruce ou Marjorie de Brus (1296-1316)

Marjorie Bruce ou Marjorie de BrusFille aînée de Robert Bruce, Comte de Carrick [1] et futur roi d’Écosse et d’ Isabelle de Mar . Le mariage de Marjorie avec Walter, grand sénéchal d’Écosse [2], a conféré la couronne d’Écosse à la Maison Stuart [3]. Son fils Robert fut le premier monarque Stewart, francisé plus tard en Stuart.

Sa mère Isabelle étant morte en couches, son père s’est remarié en 1302 avec Élisabeth de Burgh avant d’être couronné en 1306 roi d’Écosse à Scone [4]. Le couple eut deux filles et un fils David qui succéda à son père en 1329. David meurt en 1371 sans héritier et c’est donc sa demi-sœur qui transmet la couronne à la maison Stuart.

Pendant les guerres d’indépendance [5], Marjorie, Élisabeth de Burgh et les deux sœurs de Robert Bruce tombèrent aux mains d’Édouard 1er et demeurèrent prisonnières pendant 7 ans. Elles furent échangées avec des prisonniers anglais après la bataille de Bannockburn [6].

Enceinte de son premier enfant, une chute de cheval accélère la délivrance, mais Marjorie connaîtra la même fin tragique que sa propre mère ne survivant pas à la naissance de son fils unique Robert, futur roi d’Écosse. Elle est enterrée à l’abbaye de Paisley [7].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de G.W.S. Barrow, Robert Bruce and the Community of the Realm of Scotland, Edinburgh, E.U.P., 4e édition, 2005 (ISBN 0-7486-2022-2)

Notes

[1] Le titre de comte de Carrick a été créé plusieurs fois dans la pairie d’Écosse, et une fois dans la pairie d’Irlande. En Écosse, la première création intervint autour de 1186, quand Duncan de Galloway (dit aussi Donnchadh de Carrick) fut fait comte de Carrick. Le gros des terres associées à ce titre sont dans l’Ayrshire. Marjorie de Carrick, la petite-fille de Duncan, qui plus tard porta le titre de son propre droit, épousa Robert (VI) de Brus, qui devint plus tard le 6e lord d’Annandale. Leur fils, aussi nommé Robert, et connu en tant que Robert le Bruce, allait ensuite régner sur l’Écosse sous le nom de Robert 1er d’Écosse, rattachant le titre à la couronne. Robert fut aussi créé baron dans la pairie d’Angleterre par acte de sommation en 1295 en tant que Baron Bruce d’Anandale. Le titre s’éteint avec la mort de son frère Édouard, puis de son fils David de Brus en 1371.

[2] Le grand steward (ou grand-steward) d’Écosse est une fonction honorifique et héréditaire écossaise correspondant à celle de grand-sénéchal ou intendant.

[3] La dynastie des Stuarts (ou Stewart) règne sur l’Écosse entre 1371 et 1714, et sur l’Angleterre, l’Irlande et le Pays de Galles entre 1603 et 1714. Ils sont écartés du trône après le décès d’Anne de Grande-Bretagne et l’avènement de Georges de Hanovre en vertu de l’Acte d’Établissement.

[4] Scone est un village d’Écosse, dans la région de Perth and Kinross. À Scone se trouvait la Pierre du destin, dite aussi Pierre de Scone, sur laquelle les rois d’Écosse étaient couronnés. La pierre fut emmenée comme butin de guerre à Westminster par le roi Édouard 1er d’Angleterre en 1296. Mais les rois écossais continuèrent à se faire couronner à Scone, jusqu’à Charles II, en 1651.

[5] Les guerres d’indépendance de l’Écosse furent une série de campagnes militaires qui opposèrent l’Écosse à l’Angleterre durant la fin du 13ème siècle et le début du 14ème siècle. La première guerre (1296-1328) débuta avec l’invasion anglaise de l’Écosse et se termina avec la signature du traité d’Édimbourg-Northampton en 1328. La deuxième guerre (1332-1357) éclata lors de l’invasion d’Édouard Balliol, soutenu par les Anglais, en 1332, et se termina en 1357 à la signature du traité de Berwick. Ces guerres firent partie d’une grande crise nationale pour l’Écosse et l’époque fut décisive pour l’histoire du pays. À la fin des deux guerres, l’Écosse maintint son statut de nation libre et indépendante, ce qui fut son objectif tout au long du conflit. Ces guerres furent notables pour d’autres raisons, comme l’émergence de l’arc long en tant qu’élément clé de l’armement médiéval.

[6] La bataille de Bannockburn est une écrasante victoire de l’armée écossaise menée par Robert Bruce sur les troupes anglaises dirigées par Édouard II d’Angleterre pendant la première guerre d’indépendance écossaise. Elle est marquée par l’utilisation par Robert Bruce de carrés de piquiers nommés schiltrons sur lesquels viennent s’écraser les charges de cavalerie anglaises. Cette bataille entraîne une remise en question tactique de l’armée anglaise, ce qui aura un impact majeur sur les tactiques de combat de la guerre de Cent Ans.

[7] Le prieuré de Paisley est fondé en 1163, par Walter Fitz Alan, sur le site d’une ancienne église celte. En 1245, il est élevé au rang d’abbaye, sous la responsabilité directe du pape. Sa participation aux échanges commerciaux de toute l’Europe accroît sa puissance et son influence au cours des années. En 1307, une grande partie des bâtiments est détruite lors d’un incendie et sa restauration s’effectue seulement au 15ème siècle. Les bâtiments monastiques sont cédés à la famille Hamilton en 1560 et la partie isolée de la nef est utilisée comme église paroissiale de Paisley.