Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Rhescuporis II

mardi 24 septembre 2019, par ljallamion

Rhescuporis II (mort en 11 av. jc)

Prince thrace des débuts de l’Empire romain-Roi des Astéens-Roi des Odryses de 18 av. jc à sa mort

Statère d'électrum à l'effigie de Rhescuporis II.Il est le fils de Cotys VII et le neveu de Rhémétalcès 1er, prince Sapéen depuis 31 av. jc, son tuteur et successeur à la tête du dernier royaume thrace à partir de 11 av. jc.

Lors de la mort de son père Cotys VII en 18 av. jc, ses deux fils sont trop jeunes pour lui succéder. Rhescuporis II devient roi des Astéens et des Odryses [1] mais sous la tutelle de Rhémétalcès 1er, roi des Sapéens.

Les Besses [2], attaquent les provinces thraces [3] alliées de l’Empire romain. Les barbares sont repoussés par une armée romaine aidée de leurs alliés thraces.

Dans les années 13/11 av. jc, Rhescuporis et son oncle Rhémétalcès sont à nouveau attaqués par les Besses. Cette attaque est plus sérieuse que la précédente et Rhescuporis fut vaincu et tué. Rhémétalcès est aussi mis en déroute mais parvient à fuir, se réfugiant dans le Chersonèse [4]. Toute la Thrace est alors aux mains des Besses qui vont même attaqués les provinces romaines d’Asie [5] et de Macédoine [6].

L’aide des Romains permet de détruire les Besses, les terres du prince astéen Rhescuporis sont en partie rattachées à Rome et le prince sapéen Rhémétalcès 1er devient le roi du dernier royaume thrace, celui des Odryses, succédant à Rhescuporis.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu du texte de Maurice Sartre, « Les provinces de Méditerranée orientale d’Auguste aux Sévères », Le Haut-Empire romain, éd. du Seuil, Point N° H220 (ISBN 2020281538).

Notes

[1] Le royaume des Odryses est issu de l’union de plusieurs tribus thraces entre le 5ème et le 3ème siècle av. jc. Il s’étendait sur le sud et l’est de l’actuelle Bulgarie, jusque sur les côtes de l’actuelle Roumanie, sur le nord-est de la Grèce et la partie européenne de l’actuelle Turquie. Le roi Seuthès III en établit la capitale à Seuthopolis (aujourd’hui Kazanlak, en Bulgarie.)

[2] peuple de la Thrace, restés indépendants de Rome

[3] La Thrace désigne une région de la péninsule balkanique partagée entre la Grèce, la Bulgarie et la Turquie ; elle doit son nom aux Thraces, la peuplade qui occupait la région dans l’Antiquité. Au 21ème siècle, la Thrace fait partie, à l’ouest, de la Grèce, Thrace occidentale, au nord, de la Bulgarie et, à l’est, de la Turquie, Thrace orientale.

[4] La péninsule de Gallipoli, également connue sous son nom antique de Chersonèse de Thrace, est une péninsule située en Turquie, dépendant de la Thrace. Elle constitue la rive nord des Dardanelles (l’ancien Hellespont). Sa rive nord est baignée par la mer Égée. Miltiade l’Ancien, exilé volontairement à l’avènement de Pisistrate, y fonda une colonie athénienne.

[5] La province romaine d’Asie comprenait plusieurs des royaumes antiques d’Anatolie : la Carie, la Lydie, la Mysie, la Phrygie et la Troade. Elle avait une superficie d’environ 78 000 kilomètres².

[6] La province romaine de Macédoine s’étendait sur le nord de la Grèce actuelle. Elle englobait l’Albanie et la République de Macédoine actuelles. La province fut fondée en 146 av. jc. Elle succédait au royaume de Macédoine dont le dernier souverain, Andriscus, avait été défait en 148 av. jc par le général Q. Cæcilius Metellus. Cette province était sénatoriale gouvernée par un ancien préteur.