Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 1er siècle de notre ère > Jude (apôtre) ou Judas aussi appelé Thaddée ou Judas Thaddée

Jude (apôtre) ou Judas aussi appelé Thaddée ou Judas Thaddée

jeudi 7 février 2019, par ljallamion

Jude (apôtre) ou Judas aussi appelé Thaddée ou Judas Thaddée

Un des douze apôtres choisis par Jésus

Saint Jude Thaddée, par Georges de La Tour. (Musée Toulouse-Lautrec d'Albi)Il apparaît dans les évangiles synoptiques* et les Actes des Apôtres*, mais aussi dans de très nombreuses sources ultérieures.

Les différentes traditions divergent sur son identité exacte. Dans la tradition des Églises orientales c’est un des quatre « frères » de Jésus dont les noms sont donnés dans le Nouveau Testament.

Il est donc le frère de Jacques le Juste, de Joset et de Simon le Zélote et un demi-frère de Jésus par Joseph.

Dans la tradition des Églises latines d’Occident, il est souvent considéré non comme un frère de Jacques, mais comme un de ses fils. Il est donc distingué du « frère » de Jésus qui porte le même nom. Toutefois, une partie des catholiques le considèrent comme le frère de Jacques, de Simon et de Joset qui pour eux ne sont pas des frères de Jésus mais ses cousins germains.

Selon la tradition, après avoir effectué une prédication dans le royaume d’Israël*, il s’est rendu au Royaume de Damas* (Syrie), en Mésopotamie et en Arménie.

Les récits l’associent souvent avec Simon le Zélote qui l’aurait rejoint en Mésopotamie [1], après avoir prêché aux Berbères [2]. La tradition arménienne le considère comme le fondateur de son Église avec l’apôtre Barthélemy dès 43.

Les traditions divergent sur le lieu de son martyre qui aurait eu lieu soit dans la région de Beirut [3], soit au nord de la Mésopotamie désignée sous le nom de Perse, alors Royaume des Parthes [4].

Les sources en arménien sont plus précises et indiquent que Thaddée aurait été exécuté dans la ville de Maku [5] appartenant alors au Royaume d’Arménie.

Dans les listes d’apôtres des évangiles attribué à Marc et à Matthieu, Judas est appelé Thaddaeus ou Lebbaeus surnommé Thaddaeus. Ces deux variantes se retrouvent dans d’autres textes.

Les surnoms Thaddée (Thaddaeus) ou Lebbaeus, ou le diminutif Jude semblent avoir été privilégiés sur le nom Judas probablement pour éviter la confusion avec le traître, Judas Iscariote , dont le nom suit souvent celui de Thaddée dans les listes d’apôtres.

La tradition des Église arméniennes affirment que Thaddée, après avoir créé une église en Arménie aurait été martyrisé par Sanatruk 1er , le neveu du roi Abgar V d’Édesse , ainsi que la fille du roi nommée Sandoukht.

Le Monastère Saint-Thaddée [6] est construit à l’endroit supposé du martyr de Jude.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Jude (apôtre)/ Portail du Proche-Orient ancien/ Personnage du Nouveau Testament

Notes

[1] La Mésopotamie est une région historique du Moyen-Orient située dans le Croissant fertile, entre le Tigre et l’Euphrate. Elle correspond pour sa plus grande part à l’Irak actuel.

[2] Les Berbères sont les membres d’un groupe ethnique autochtone d’Afrique du Nord. Connus dans l’Antiquité sous le nom de Libyens, les Berbères ont porté différents noms durant l’histoire, tels que Mazices, Maures, Numides, Gétules, Garamantes et autres. Ils sont répartis dans une zone s’étendant de l’océan Atlantique à l’oasis de Siwa en Égypte, et de la mer Méditerranée au fleuve Niger en Afrique de l’Ouest. Aujourd’hui, la majeure partie des Berbères vit en Afrique du Nord : on les retrouve au Maroc, en Algérie, en Tunisie, en Libye, au Niger, au Mali, en Mauritanie, au Burkina Faso, en Égypte, mais aussi aux Îles Canaries. De grandes diasporas vivent en France, en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en Italie, au Canada et dans d’autres pays d’Europe

[3] Beyrouth, port phénicien

[4] La Parthie est une région historique située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides et berceau de l’Empire parthe qui domine le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av. jc. et 224 ap. jc. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord (aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan) et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.

[5] aujourd’hui au nord de l’Iran

[6] dans le nord de l’Iran