Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Vazul

samedi 29 septembre 2018, par ljallamion

Vazul (10ème siècle-1037)

Vazul de Hongrie aux yeux crevés, enluminure issue de la Généalogie des rois de Portugal (16ème siècle).Fils de Mihály et petit-fils de Taksony de Hongrie , membre de la dynastie Árpád.

Son nom qui est une variante du grec Basile comme celui de son père Mihály ( Michel) laisse penser qu’ils étaient probablement chrétiens mais liés à l’église de rite oriental [1].

Toutefois selon la tradition après la mort de son fils unique le prince Émeric de Hongrie , le roi Saint-Étienne de Hongrie refuse de le reconnaître comme successeur potentiel car il le soupçonne d’être demeuré païen.

En 1032 Vazul se soulève contre la décision du roi et tente de le tuer. Étienne 1er lui fait crever les yeux et lui verse du plomb fondu dans les oreilles, le rendant ainsi inapte à régner.

Le roi bannit également ses trois fils nés de son épouse de la famille Tátony. Il désigne enfin comme successeur son neveu Pierre de Hongrie dit Pierre le Vénitien.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Gyula Kristó Histoire de la Hongrie Médiévale Tome I le Temps des Arpads Presses Universitaires de Rennes (2000)

Notes

[1] les chrétiens d’Orient se divisent en quatre grands ensembles : les Églises catholiques orientales, fidèles à Rome et relevant d’un grand nombre de rites différents et qui acceptent 21 conciles comme œcuméniques ; les Églises des sept conciles ou Églises orthodoxes, en communion avec le Patriarcat œcuménique de Constantinople, qui sont toutes de rite byzantin et qui acceptent 7 conciles comme œcuméniques ; les Églises des trois conciles de rites liturgiques différents (arménien, copte, syriaque occidental, guèze), qui rejettent le Concile de Chalcédoine de 451 et n’acceptent que trois conciles comme œcuméniques ; les Églises des deux conciles de rite syriaque oriental, qui rejettent le Concile d’Éphèse de 431 et n’acceptent que deux conciles comme œcuméniques.