Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 100 av.jc à 1 de notre ère > Gotarzès 1er ou Arsace IX

Gotarzès 1er ou Arsace IX

lundi 22 janvier 2018

Gotarzès 1er ou Arsace IX

Roi de Parthie de 95 à 88 av. jc

Il serait un petit-fils d’ Arsace III Phriapetius . Avant même la mort du vieux Mithridate II, il prend la tête d’un vaste mouvement de contestation et se proclame roi en contrôlant la Mésopotamie et une partie de la Médie [1].

À la mort de Mithridate II, il s’empare au détriment du fils de ce dernier Orodès du titre d’Arsace [2].

Les deux candidats au trône doivent de plus faire face à un compétiteur étranger en la personne de Tigrane II d’Arménie, qui récupère les 70 vallées, occupe la rive gauche du Tigre, et dépouille l’Empire parthe [3] de la Gordyène [4] et de l’Adiabène [5] avant de pénétrer en Médie. Il s’octroie enfin le titre de Roi des Rois vers 83 av. jc.

Gotarzès 1er disparaît au moment où Orodès 1er s’apprête à lui disputer la Mésopotamie centrale [6].

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de André Verstandig, Histoire de l’Empire parthe (-250 à 227), Bruxelles, Le Cri Histoire édition,‎ 2001

Notes

[1] À l’époque hellénistique, la Médie tombe sous le contrôle des Grecs, et est incluse après les conflits opposant les Diadoques dans les territoires contrôlés par les Séleucides, après avoir été un temps dominée par Antigone le Borgne. L’ancien général Atropatès qui dirigeait le contingent mède de l’armée perse à la bataille de Gaugamèles, se rallie par la suite à Alexandre le Grand et devient satrape du nord de la Médie, qui devient la Médie Atropatène, futur Azerbaïdjan, qu’il parvient à rendre autonome du pouvoir séleucide. La capitale de ce royaume se trouvait à Gazaca. Après plusieurs décennies d’indépendance, le roi Artabanzanes doit conclure un traité de vassalité avec Antiochos III en 220 av.jc. Cette région reste peu hellénisée, à la différence du sud de la Médie, centré autour d’Ecbatane. Plusieurs villes nouvelles y sont fondées par les souverains séleucides, et l’ancienne Rhaga est renommée Europa. Un satrape local, Molon, se révolte en 220 contre Antiochos III, qui le défait. Entre 163 et 160, c’est un autre satrape de Médie, Timarque, qui se révolte contre Démétrios 1er Sôter, et réussit à prendre le pouvoir en Babylonie, avant d’être finalement soumis. Les révoltes qui secouent le royaume séleucide vers 150 profitent au roi parthe Mithridate 1er qui prend alors la Médie, ainsi que l’Atropatène. Après plusieurs décennies de luttes, le pouvoir des Arsacides est finalement assuré en Médie, en dépit des attaques des nomades orientaux, Scythes ou Tokhariens. La région est réorganisée administrativement, et la ville de Rhaga/Europa est renommée Arsacia.

[2] équivalent chez les Romains à celui de César ou d’Auguste

[3] La Parthie est une région historique située au nord-est du plateau iranien, ancienne satrapie de l’empire des Achéménides et berceau de l’Empire parthe qui domine le plateau iranien et par intermittence la Mésopotamie entre 190 av. jc. et 224 ap. jc. Les frontières de la Parthie sont la chaîne montagneuse du Kopet-Dag au nord (aujourd’hui la frontière entre Iran et Turkménistan) et le désert du Dasht-e Kavir au sud. À l’ouest se trouve la Médie, au nord-ouest l’Hyrcanie, au nord-est la Margiane et au sud-est l’Arie. Cette région est fertile et bien irriguée pendant l’antiquité, et compte aussi de grandes forêts à cette époque.

[4] La Gordyène, Gorduène, Corduène, Cordyène, Cardyène, Carduène, Korduène, Gordiane, Kordchayk est une ancienne région du nord de la Mésopotamie située dans l’est de l’actuelle Turquie (province de Şırnak).

[5] un royaume correspondant à peu près aux frontières des territoires kurdes aujourd’hui.

[6] La Mésopotamie est une région historique du Moyen-Orient située dans le Croissant fertile, entre le Tigre et l’Euphrate. Elle correspond pour sa plus grande part à l’Irak actuel. Elle comprend deux régions topographiques distinctes : d’une part, au nord (nord-est de la Syrie et le nord de l’Irak actuel), une région de plateaux, celle-ci étant une zone de cultures pluviales et, d’autre part, au sud, une région de plaines où se pratique une agriculture reposant exclusivement sur l’irrigation.