Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > De 400 à 300 avant Jésus Christ > Giscon (général carthaginois)

Giscon (général carthaginois)

jeudi 11 janvier 2018

Giscon (général carthaginois)

On sait de lui qu’il avait été exilé de Carthage [1] sous le faux prétexte d’avoir causé la mort de son frère.

En 339 avant jc, les Carthaginois, défaits lors d’une bataille sur le fleuve Crimissos [2], en Sicile, décidèrent de le rappeler pour donner une issue favorable à ce désastre. Et pour mieux le convaincre, le sénat lui accorda l’autorisation de se venger de ceux qui l’avaient exilé.

Il accepta et en réparation il demanda simplement à ses anciens ennemis de se prosterner devant lui, puis il leur pardonna. Il prit alors la tête de l’armée en Sicile, mais ne parvint pas à vaincre son adversaire, Timoléon. Toutefois, il réussit à conclure avec lui un traité de paix avantageux, en 338.

Les historiens ont aussi montré qu’il était le père d’Hamilcar, qui combattit Agathocle.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Giscon (général carthaginois, IVe siècle av. J.-C.)/ Portail des Phéniciens et du monde punique/ Catégories : Général carthaginois

Notes

[1] Carthage est une ville tunisienne située au nord-est de la capitale Tunis. L’ancienne cité punique, détruite puis reconstruite par les Romains qui en font la capitale de la province d’Afrique proconsulaire, est aujourd’hui l’une des municipalités les plus huppées du Grand Tunis, résidence officielle du président de la République, regroupant de nombreuses résidences d’ambassadeurs ou de richissimes fortunes tunisiennes et expatriées. La ville possède encore de nombreux sites archéologiques, romains pour la plupart avec quelques éléments puniques,

[2] En 340 av. jc, Carthage envoya une grande armée commandée par Asdrubal et Hamilcar contre la cité grecque de Syracuse. D’après Plutarque, les Carthaginois disposaient de 70 000 hommes, parmi lesquels de nombreux chars de guerre tirés par 4 chevaux, tandis que Timoléon commandait 5000 fantassins et 1000 cavaliers.