Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Osorkon IV

lundi 8 janvier 2018

Osorkon IV

Roi de 730 à 715 av. jc

Fils de Sheshonq V et Tadibastet II. Peut-être roi de Tanis [1], il est retranché dans le nord-est du delta du Nil, c’est l’un des derniers rois chéchanquides.

Son règne tombe dans une période où l’Égypte est dirigée simultanément par au moins 4 rois et plusieurs chefs de tribus.

Ainsi, la XXIIIème dynastie dans la ville de Léontopolis [2] est représentée par Ioupout II , la XXIVème dynastie à Saïs [3] est représentée par Tefnakht puis Bakenranef et la XXVème dynastie kouchite [4] est représentée par Piânkhy et Chabaka.

Osorkon IV va s’allier avec Ioupout II et Tefnakht pour tenter de contrecarrer la montée en puissance du roi du pays de Napata [5], Piânkhy.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Osorkon IV/ Portail de l’Égypte antique/ Pharaon

Notes

[1] Tanis est le nom grec de l’antique Djanet (Djâni en copte), un important site archéologique au nord-est de l’Égypte sur la branche tanitique du Nil. La ville fut longtemps considérée comme la capitale de Ramsès II, il n’en est rien, même si certaines traces le laissent paraître notamment au vu des innombrables blocs inscrits aux noms du célèbre pharaon. Elle est surtout connue pour les trésors funéraires issus de la nécropole royale des rois tanites de la 21ème dynastie, comme les tombes de Psousennès 1er, d’Aménémopé, du général Oundjebaoundjed, ainsi que le sarcophage intact de Sheshonq II pharaon de la 22ème dynastie.

[2] Léontopolis est une ville de Basse Égypte du sud du delta du Nil, capitale du XIe nome « le nome du Taureau recensé ». Elle est aujourd’hui identifiée au site de Tell el-Moqdam. De son nom égyptien Taremou « la terre des poissons », elle devint pour les Grecs Léontopolis « la ville des lions », parce que des fauves sacrés y étaient élevés et vivaient à proximité de leur temple. Ils incarnaient le dieu Mahès, fils de Bastet et Sekhmet. En 818 av.jc, sous le règne du roi libyen Sheshonq III (ou Chechanq III) qui gouvernait l’Égypte, un prince bubaste de la famille royale, Pétoubastis 1er (ou Padibastet 1er), fonde une dynastie rivale, la XXIIIe dynastie établie à Léontopolis où il se fait couronner roi et prend le contrôle du delta du Nil. Léontopolis devient un royaume indépendant des rois de Tanis, mais l’hypothèse que toute la dynastie fut léontopolite reste très discutable.

[3] Saïs se situait sur la branche canopique du Nil dans le delta occidental. Elle est identifiée de nos jours au site du village de Sa el-Hagar (ou Sah el-Haggar), à l’Ouest de Samannud. Elle fut la capitale du cinquième nome de Basse Égypte

[4] Le royaume de Koush est l’appellation que les Égyptiens antiques donnèrent au royaume qui s’établit au sud de leur pays dès l’Ancien Empire égyptien. Ce royaume eut une longévité peu commune et trouve ses origines dans les cultures néolithiques qui se développèrent dans le couloir nilotique du Soudan actuel et de la Nubie égyptienne.

[5] Napata est à la fois le nom d’un royaume antique d’Afrique et le nom de sa capitale. Son nom est attaché à la « deuxième période » du royaume de Koush. Situé en aval de la quatrième cataracte du Nil, les ruines de la ville antique sont situées au pied du Gebel Barkal, un promontoire rocheux qui domine la vallée et le fleuve et qui très tôt a été identifié comme une montagne sacrée dans laquelle résidait le dieu Amon lui-même.