Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Piânkhy ou Piye

jeudi 25 mai 2017

Piânkhy ou Piye (mort vers 716/721 av.jc)

Roi de Napata et pharaon de la XXVème dynastie de 752 à 721 ou 747 à 716 av.jc

Fils de Kachta . Vers -740, il part avec son armée de sa capitale Napata [1] et place rapidement sous son contrôle la région de Thèbes [2]. Il nomme sa sœur Amenardis 1ère comme Divine Adoratrice d’Amon [3] afin de mieux contrôler le clergé.

Il est couronné à Thèbes et devient “l’Horus qui a unifié les Deux-Terres”. Le culte d’ Amon se propage dans des villes jusqu’alors militaires telles que Kawa* et Napata.

En l’an XX de son règne, il refoule dans le delta du Nil la coalition libyenne menée par Tefnakht, roi de Saïs [4] de la XXIVème dynastie, qui tentait de réunifier le pays à son profit et qui comprenait Ioupout II de Léontopolis de la XXIIIème dynastie, Osorkon IV de Tanis de la XXIIème dynastie et Nimlot III d’Hermopolis .

Piânkhy va tenir le siège, puis conquérir le grand centre religieux de Memphis [5], ce qui fera passer les roitelets du delta sous son obéissance.

Le règne de Piânkhy se caractérise par une politique pragmatique, laissant les princes du delta diriger leur ville plus ou moins librement. Son programme religieux sera très important.

Une fois le nord complètement sous son contrôle, il rentre définitivement à Napata pour y vivre ses dix dernières années de règne. Cette absence va favoriser de nouvelles agitations dans le delta.

Piânkhy développe sa capitale et agrandit le temple de la “Montagne Pure” consacré jadis à Amon, qui devient une réplique de celui de Karnak [6]

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de histoire de la XXVe DYNASTIE 747 à 656/ Piânkhy 747 - 716

Notes

[1] Napata est à la fois le nom d’un royaume antique d’Afrique et le nom de sa capitale. Son nom est attaché à la « deuxième période » du royaume de Koush. Situé en aval de la quatrième cataracte du Nil, les ruines de la ville antique sont situées au pied du Gebel Barkal, un promontoire rocheux qui domine la vallée et le fleuve et qui très tôt a été identifié comme une montagne sacrée dans laquelle résidait le dieu Amon lui-même.

[2] Thèbes aujourd’hui Louxor est le nom grec de la ville d’Égypte antique Ouaset, appartenant au quatrième nome de Haute Égypte. Obscure capitale de province, elle prend une importance nationale à partir de la 11ème dynastie

[3] Le titre de Divine Adoratrice puis d’Épouse du dieu, ou Main du Dieu, fut successivement porté par des catégories totalement différentes de femmes égyptiennes. Il désigne des prêtresses consacrées au service d’Amon, tout comme d’autres divines adoratrices sont attachées à la déesse Hathor ou placées au service d’Atoum, de Min et de Sobek. Il semble qu’en leur qualité de « Main du dieu » elles aient pour rôle d’« éveiller la pulsion sexuelle » du dieu créateur. Les épouses du dieu sont des dames du plus haut rang, membres de la famille royale.

[4] Saïs se situait sur la branche canopique du Nil dans le delta occidental. Elle est identifiée de nos jours au site du village de Sa el-Hagar (ou Sah el-Haggar), à l’Ouest de Samannud. Elle fut la capitale du cinquième nome de Basse Égypte

[5] Memphis est à l’origine le nom de Memphis, princesse de la mythologie grecque, qui aurait fondé une ville en Égypte à laquelle elle aurait donné son nom. Memphis était la capitale du premier nome de Basse Égypte, le nome de la Muraille blanche. Ses vestiges se situent près des villes de Mit-Rahineh et d’Helwan, au sud du Caire.

[6] Le complexe religieux de Karnak, appelé temple de Karnak ou tout simplement Karnak comprend un vaste ensemble de ruines de temples, chapelles, pylônes, et d’autres bâtiments situés au nord de Thèbes, aujourd’hui la ville de Louxor, en Égypte, sur la rive Est du Nil.