Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 13ème siècle > Démétrios de Montferrat

Démétrios de Montferrat

vendredi 8 décembre 2017

Démétrios de Montferrat (vers 1205-1227)

Roi de Thessalonique de 1207 à 1224

Fils de Boniface de Montferrat par sa deuxième femme Marguerite de Hongrie , veuve de l’empereur byzantin Isaac II Ange .

Il naît à Thessalonique [1], la capitale du royaume que Boniface s’est taillé en Macédoine après la quatrième croisade, et reçoit le prénom du saint patron de la ville, Démétrios de Thessalonique .

Boniface meurt en affrontant les Bulgares le 4 septembre 1207. L’assassinat de leur tsar Kaloyan quelques semaines plus tard évite au royaume de Thessalonique d’être rayé de la carte, et une régence est mise en place au nom de Démétrios sous l’autorité du comte Hubert de Biandrate.

Cependant, les barons italiens conspirent pour détrôner le petit roi au profit de son demi-frère aîné, Guillaume , qui a hérité du marquisat de Montferrat [2] à la mort de Boniface. L’empereur latin Henri de Hainaut déjoue leurs manœuvres et couronne Démétrios le 6 janvier 1209.

Vers 1220, le despote d’Épire [3] Théodore Doukas attaque le royaume de Thessalonique, et Démétrios se rend en Occident pour y demander de l’aide. Son demi-frère Guillaume prend la tête d’une croisade de secours, mais elle arrive trop tard pour sauver Thessalonique, qui tombe en 1224.

Après la mort de Guillaume l’année suivante, Démétrios se réfugie à la cour de l’empereur Frédéric II. Il meurt en 1227 et lui lègue ses droits sur Thessalonique.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Jean Longnon, L’empire latin de Constantinople et la principauté de Morée, Payot,‎ 1949.

Notes

[1] Le royaume de Thessalonique est l’un des États latins qui apparurent après la conquête de Constantinople par les Croisés en 1204. Érigé autour de Thessalonique, qui avait été la deuxième ville en importance de l’empire byzantin, vassal de l’empire latin de Constantinople, son existence fut éphémère, se terminant vingt ans après sa création par la prise de la ville par le despote d’Épire, Théodore 1er l’Ange, et la création d’un « empire de Thessalonique » encore plus éphémère.

[2] Le Montferrat est une région historique du Piémont, dans le nord-ouest de l’Italie. Il s’étend essentiellement sur les actuelles provinces d’Asti et d’Alexandrie. Comté à l’origine, puis marquisat en 967 et enfin duché en 1574, le Montferrat a connu, au cours des siècles plusieurs phases : le règne des Alérame, descendants d’Alérame, le premier marquis ; le règne des Paléologue à partir de 1305 par carence de descendant mâle de la famille précédente ; l’occupation impériale de 1533 à 1536 en raison de la même carence ; le règne des Gonzague, déjà ducs de Mantoue, à compter de 1536 ; la guerre de Succession de Montferrat de 1613 à 1617 en raison d’un problème de descendance

[3] Le despotat d’Épire est un des États successeurs de l’empire byzantin né après la quatrième croisade en Épire, une région qui s’étend sur la côte adriatique entre le sud de l’Albanie actuelle et le golfe de Corinthe. Le terme de despotat est formé sur celui de despote, qui désigne alors à la cour de Constantinople un membre de la famille impériale. Son équivalent le plus proche est prince ; un despotat serait donc une principauté.