Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 14ème siècle > Marguerite d’Angleterre ou Margaret d’Angleterre

Marguerite d’Angleterre ou Margaret d’Angleterre

dimanche 28 août 2016, par ljallamion

Marguerite d’Angleterre ou Margaret d’Angleterre (1275- après 1333)

Duchesse de Brabant en 1294

Représentation de Margaret sur l'arbre généalogique. Sa sœur Marie de Woodstock était une religieuse ; elle peut être vu à droite.Née au château de Windsor [1], dixième enfant du roi Édouard 1er et de sa première épouse, Eleanor de Castille .

Le 8 Juillet 1290 Margaret épousa Jean II duc de Brabant dans l’abbaye de Westminster [2], à Londres. Elle avait connu son époux depuis l’enfance, et fut fiancée en 1278 quand elle avait 3 ans.

Margaret, décrit comme ayant un bon caractère dans sa jeunesse, était malheureuse à la cour de Brabant. Elle dut subirent les nombreuses maîtresses de son mari et les enfants illégitimes qui furent élevés à la cour aux côtés de son propre fils John.

Pendant le règne de Jean II, le Brabant continua à soutenir une coalition pour arrêter l’expansion française. Il essaya de conquérir le Sud de la Hollande [3] mais n’a pas réussi.

Margaret et Jean assistèrent au mariage de son frère Édouard à Isabelle de France à Boulogne le 25 Janvier 1308. Ils accompagnèrent le couple royal en Angleterre pour leur couronnement à l’abbaye de Westminster, le mois suivant.

Margaret meurt 22 années après son mari. Elle est décédée en Belgique et fut enterré à la cathédrale de Saint-Michel et Saint-Gudule [4], à Bruxelles.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé Margaret of England, Duchess of Brabant/ Traduit par mes soins

Notes

[1] Le château de Windsor est une forteresse médiévale située à Windsor dans le Berkshire au Royaume-Uni. Le château est célèbre pour son architecture et parce qu’il est l’une des résidences de la famille royale britannique. Sa construction commença peu après la conquête de l’Angleterre par Guillaume le Conquérant au 11ème siècle. Depuis le règne d’Henri 1er d’Angleterre, le château a abrité de nombreux monarques ; il est le plus ancien palais habité sans interruption en Europe.

[2] L’abbaye de Westminster est l’un des édifices religieux les plus célèbres de Londres. Sa construction date pour l’essentiel du 13ème siècle, sous Henri III. C’est le lieu de sépulture d’une partie des rois et reines d’Angleterre et aussi des hommes et des femmes célèbres. Le « Coin des poètes » fait honneur aux écrivains du royaume. La quasi-totalité des couronnements des monarques anglais a eu lieu dans cette abbaye. Le vrai nom de l’abbatiale est église collégiale Saint-Pierre. Westminster signifie « abbaye de l’ouest » car celle-ci se situait à l’ouest de la City (en opposition à Eastminster, monastère cistercien qui se trouvait à l’est, au-delà de la tour de Londres, sur le site de l’actuel Royal Mint).

[3] district de Hollande médiévale

[4] La cathédrale Saints Michel et Gudule est la cocathédrale de l’archidiocèse catholique de Malines Bruxelles située à Bruxelles. Lambert II, comte de Louvain, et sa femme Oda de Verdun, fondèrent en 1047 un chapitre de 12 chanoines dans l’église Saint-michel (d’où le nom de « collégiale ») et y firent transporter les reliques de sainte Gudule jusqu’alors conservées dans l’église Saint Géry qui occupait, jusqu’à la Révolution française, l’emplacement actuel des halles Saint Géry. En 1072, l’église Saint-michel fut de nouveau consacrée (probablement parce qu’elle avait été affectée par un incendie peu de temps avant). En 1200, sous l’impulsion d’Henri 1er de Brabant, l’église fut restaurée et agrandie par la construction d’un avant-corps occidental, accompagné de deux tours rondes. En 1226, le duc de Brabant Henri II décida la construction d’une collégiale gothique qui ne s’acheva qu’au début du 16ème siècle peu après la naissance de Charles Quint.