Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Donald Mac Ragnald

vendredi 26 août 2016

Donald Mac Ragnald (mort entre 1247 et 1269)

Seigneur d’Islay

Prétendant au titre de Roi des Îles [1] vers 1210-1230, Donald Mac Ragnald est le second fils de Ragnald et le petit-fils de Somerled .

À la mort de son père, il hérite du cœur du patrimoine familial, Islay [2] et le Kintyre [3]. De cette base, avec sa flotte, il contrôle une partie de la côte écossaise. Il agit comme un pirate et, allié avec Thomas de Galloway et sous la direction de son frère Ruaidhri Mac Raghnaill, il pille Derry [4] en 1212/1214. Il semble ensuite s’être assagi avec le temps.

Il est possible que son autorité ait ensuite été battue en brèche par ses cousins Duncan et Dugald MacDougall qui contrôlaient avec leur flotte la mer d’Irlande dans le premier quart du 13ème siècle. Après l’expédition de son cousin Uspak Haakon qui avait reçu le titre de Roi des Hébrides en 1230 de Håkon IV de Norvège roi de Norvège, il se trouve cantonné à son domaine initial.

Donald fait un pèlerinage à Rome et à son retour, il comble de donations l’Abbaye de Paisley [5]. La date de sa mort demeure inconnue mais il semble avoir disparu seulement entre 1247 et 1269.

Bien que Donadl n’ait été qu’un personnage assez obscure de son vivant, il demeure célèbre car il est généralement considéré comme l’ancêtre éponyme du Clan MacDonald [6] dont les membres Seigneur des Îles, après avoir absorbé par mariage le Clan MacRuari [7], imposeront ensuite leur pouvoir dans la région comme alliés ou en opposition avec le royaume d’Écosse.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson (Londes 1998)

Notes

[1] La désignation de Seigneur des Îles, aujourd’hui un titre de noblesse écossais, émergea d’une suite de dirigeants métissés Norvégiens-Gaëls de la côte ouest et des îles écossaises au Moyen Âge, qui développèrent une puissance maritime à l’aide de flottes de galères. Bien que légalement vassaux du roi de Norvège et/ou du roi d’Écosse selon l’époque, ces territoires, qui comprenaient les Hébrides (Skye et Ross à partir de 1438, Knoydart, Ardnamurchan ainsi que la péninsule de Kintyre), restèrent indépendants de fait pendant plusieurs siècles. À leur apogée, les Lords des Îles étaient les plus grands possesseurs terriens et les plus puissants seigneurs des îles Britanniques après les rois d’Angleterre et d’Écosse.

[2] Islay est l’île la plus méridionale de l’archipel des Hébrides, en Écosse. Surnommée « la reine des Hébrides », elle est située à 27 kilomètres à l’ouest de la côte britannique. La capitale de l’île est Bowmore qui, outre sa distillerie fondée en 1779, possède la curieuse église ronde de Killarow.

[3] Le Kintyre est une péninsule du sud-ouest de l’Écosse, dans le Council area d’Argyll and Bute. Cette région s’étend sur une longueur de près de cinquante kilomètres, de Tarbert au nord jusqu’au Mull of Kintyre au sud.

[4] Derry ou Londonderry est une cité d’Irlande du Nord. Seconde ville de la province d’Irlande du Nord après Belfast. La vieille ville fortifiée de Londonderry se situe sur la rive ouest de la rivière Foyle alors que le vieux Derry était localisé sur la rive est. La ville actuelle couvre les deux rives (Cityside à l’Ouest et Waterside à l’Est) qui sont reliées par deux ponts. Derry fut la dernière ville des îles Britanniques à être enfermée dans des remparts et c’est une des rares en Europe à avoir gardé ses remparts inviolés. Derry est très proche de la frontière avec le comté de Donegal en République d’Irlande (moins de 10 km). Elle est située à 110 km de Belfast.

[5] Le prieuré de Paisley est fondé en 1163, par Walter Fitz Alan, sur le site d’une ancienne église celte. En 1245, il est élevé au rang d’abbaye, sous la responsabilité directe du pape. Sa participation aux échanges commerciaux de toute l’Europe accroît sa puissance et son influence au cours des années. En 1307, une grande partie des bâtiments est détruite lors d’un incendie et sa restauration s’effectue seulement au 15ème siècle. Les bâtiments monastiques sont cédés à la famille Hamilton en 1560 et la partie isolée de la nef est utilisée comme église paroissiale de Paisley.

[6] Le Clan Donald est l’un des plus grands clans écossais. Le chef du clan, Lord MacDonald, porte le titre de Seigneur des Îles. Leur devise est per mare per terras (français : par mer par terre).

[7] Le clan MacRuari ou MacRuairi est un clan écossais fondé par Ruairi, un fils de Raghnall mac Somhairle, lui-même fils de Somhairle mac Gillebride. Apparenté au clan Donald, il est fondé au début du 13ème siècle, et disparaît après 1346, ses descendants se fondant dans le clan Donald. Les territoires contrôlés par le Clan MacRuari comprenaient les îles de Bute, Arran, North Uist, South Uist, Barra, Eigg, Rùm, et, sur la terre ferme, le Garmoran. Elles sont cédées par l’Écosse à Magnus III de Norvège à la fin du 11ème siècle. Au milieu du 12ème siècle, Somerled, noble norvégien-gaël des Hébrides, les conquiert et les soumet au nom de Magnus. Elles sont également données officiellement à Walter fitz Alan, premier grand sénéchal d’Écosse, par Malcolm IV d’Écosse.