Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Roland de Galloway

mardi 23 août 2016

Roland de Galloway (mort en 1200)

Seigneur de Galloway-Baron écossais de 1174/1176 à 1230-Connétable héréditaire d’Écosse

Fils âiné d’Uhtred seigneur de Galloway [1], et de son épouse, Gunnilda, fille de Waltheof d’Allerdale [2] en Cumbria [3].

Connu dans sa jeunesse sous le nom gaélique de Lachlan, il préfère à l’âge adulte se faire nommer Roland, l’équivalent Franco-Normand de Lachlan, symbole de la progression des influences étrangères dans Galloway depuis la fin du règne de son grand-père Fergus de Galloway en 1160.

La conquête militaire effectuée par le jeune roi Malcolm IV d’Écosse a replacé la région sous la souveraineté écossaise et des officiers royaux sont désormais implantés dans les régions frontières du Galloway. Uchtred le père de Roland et son oncle Gillebrigte ou Gilbert ont de plus divisé leur domaine entre eux et encouragé l’installation de colons qui leur créer de nouvelles obligations envers la couronne d’Écosse.

En 1174 le roi Guillaume 1er d’Écosse est capturé en envahissant l’Angleterre alors qu’il soutenait le prince Henri le Jeune, fils aîné et héritier révolté, du roi Henri II d’Angleterre. Uhtred et Gilbert, qui servent dans l’armée de Guillaume 1er saisissent l’opportunité de rejeter la suzeraineté écossaise et de retour dans le Galloway ils attaquent les officiers royaux de Guillaume 1er et font appel à leur parent Henri II d’Angleterre.

Leur révolte se transforme en guerre civile en août lorsque la rivalité des deux frères refait surface et en septembre 1174 Gilbert tue Uhtred. Bien qu’une ambassade anglaise négocie avec Gilbert et en dépit de l’offre importante de tribut qu’il fait au roi Henri II ce dernier refuse un accord avec le meurtrier de son cousin Uhtred et en 1175 le roi Guillaume 1er remis en liberté se charge de réduire le rebelle.

Avec l’appui des soldats écossais et des partisans de son père, Roland prend le contrôle de l’est du Galloway, sans doute vers octobre 1176 quand son oncle doit se soumettre à Henry II. Malgré l’hostilité des écossais Gilbert réussit à se maintenir dans l’ouest de Galloway sous la protection des anglais.

Après 1174 Roland noue des liens étroits avec le royaume d’Écosse. Après la mort de son oncle Gilbert le 1er janvier 1185, avec les encouragements de Guillaume 1er il tente de s’emparer des domaines de Gilbert au détriment du fils et héritier de ce dernier, Duncan contrairement à la volonté d’Henri II d’Angleterre qui en 1186 conduit une armée à Carlisle [4] afin de soumettre Roland.

Après négociations, Roland rend hommage et jure fidélité à Henri II, mais il reste un vassal de Guillaume 1er. Lorsque le roi d’Angleterre meurt en juillet 1189 le contentieux entre Roland et Duncan n’est pas réglé.

En 1187 Roland est actif au service du roi d’Écosse en conduisant l’armée qui défait le prétendant au trône d’Écosse Donald MacWilliam à Mam Garvia, près d’Inverness [5] dans le comté de Ross [6]. Entre 1187 et 1190 il est nommé Justiciar [7] de Galloway, peut-être afin de restaurer l’autorité royale dans le sud-ouest de l’Écosse.

C’est à cette époque que le roi Guillaume 1er règle le différend entre Roland et Duncan. Ce dernier accepte la décision royale et se voit reconnaître le Carrick [8] d’où comme allié de Jean de Courcy il intervient ensuite en Irlande.

Pendant l’administration de Roland les Anglo-normands s’implantent dans le Galloway. Les quelques chartes qui demeurent le montre introduisant des membres de sa suite principalement de Cumbria, afin de l’assister à établir sa souveraineté sur ses domaines, l’église est également mise à contribution pour assurer sa position. Lorsqu’il établit vers 1193 pour les cisterciens l’abbaye de Glenluce dans le Wigtownshire [9], comme fille de l’abbaye de Dundrennan [10], il implante une communauté amie au cœur des anciens domaines de son oncle.

Les ambitions de Roland dépassent les confins du Galloway et tout en profitant de la relative indépendance de son patrimoine, il s’intègre dans les rangs de la noblesse écossaise. Son mariage avec Hélène de Morville facilite cette tendance.

À la mort de son beau-frère William de Morville les domaines des de Morville d’Écosse et d’Angleterre ainsi que la charge de Connétable reviennent à son épouse et à Roland. Il y a peu de témoignages qu’il ait effectivement exercé sa charge mais il est probable que sa présence à Lincoln [11] en novembre 1200, lorsque le roi Guillaume le Lion prête serment à Jean sans Terre pour ses domaines anglais, soit liée à sa position de Connétable et de Justiciar.

De Lincoln Roland continue vers Northampton [12], où s’ouvre un procès concernant une partie de l’héritage de sa femme, mais, le 19 décembre, il meurt dans cette ville et y est inhumé dans l’abbaye Saint-André.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Richard D. Oram « Roland [Lachlan], lord of Galloway (d. 1200), », Oxford Dictionary of National Biography, Oxford University Press, 2004.

Notes

[1] Galloway désigne aujourd’hui l’ancien comté de Wigtownshire (délimité par la côte à l’ouest, les collines de Galloway au nord, et le fleuve Cree à l’est) et la Stewartry of Kirkcudbright (qui s’étend du Nith au Cree, et est limité également par les collines de Galloway au Nord) dans le sud-ouest de l’Écosse, mais dont la taille a beaucoup varié au cours de l’Histoire.

[2] Allerdale est un district non-métropolitain et un borough de Cumbria, en Angleterre.

[3] Le comté de Cumbria est un comté non-métropolitain essentiellement rural du nord-ouest de l’Angleterre. Son nom est parfois francisé en Cumbrie. Le comté est bordé à l’ouest par la mer d’Irlande, au sud par le Lancashire, au sud-est par le North Yorkshire et à l’est par les comtés de Durham et du Northumberland (chaîne des Pennines). L’Écosse est située juste au nord.

[4] Carlisle est une ville britannique située dans le Cumbria (Angleterre), à 15 km au sud de l’Écosse. Elle a le statut de Cité. Carlisle s’appelait autrefois Carduel, Le centre-ville de Carlisle témoigne du passé médiéval de la ville, de même que la cathédrale et le Tullie House Museum. Mais la ville a également une réputation pré-médiévale, car elle ferme le mur d’Hadrien à l’ouest.

[5] Inverness est le centre administratif du council area du Highland, et était auparavant la capitale du comté de Inverness-shire et de l’ancienne région du Highland (ainsi que du district d’Inverness au sein de cette région). Elle est, de manière plus générale, la plus grande ville et le pôle d’attraction de toute la région des Highlands. La ville, qui a le statut de Cité, s’est autoproclamée capitale des Highlands. Inverness est située à l’embouchure de la rivière Ness, au nord-est de l’Écosse. La ville tire son nom de sa position géographique : gaélique écossais : Inbhir Nis, signifiant embouchure de la Ness. La rivière coule depuis le Loch Ness tout proche et, en amont, depuis le canal Calédonien, qui relie le Loch Ness, le Loch Oich et le Loch Lochy.

[6] Initialement le comté de Ross, dont le nom signifie en gaélique « cap », correspondait au territoire de l’est du Ross actuel, limité par le Dornoch Firth et le Cromarty Firth. Il comprenait les paroisses de Kiltearn (c’est-à-dire la moderne Evanton) et Alness. Le premier personnage connu portant le titre de mormaer ou comte de Ross est le rebelle MacHeth

[7] Dans l’Angleterre et l’Irlande médiévales, le Chief Justiciar (appelé plus tard Justiciar ou justicier) occupait des fonctions semblables à celle du premier ministre du Royaume-Uni en tant que ministre en chef du roi.

[8] Le titre de comte de Carrick a été créé plusieurs fois dans la pairie d’Écosse, et une fois dans la pairie d’Irlande. En Écosse, la première création intervint autour de 1186, quand Duncan de Galloway (dit aussi Donnchadh de Carrick) fut fait comte de Carrick. Le gros des terres associées à ce titre sont dans l’Ayrshire.

[9] Le comté de Wigtown ou Wigtownshire et parfois West Galloway est un ancien comté dans le Sud-Ouest de l’Écosse. En tant que Wigtown, c’était une des régions de lieutenance d’Écosse avec pour chef-lieu historique la ville de Wigtown.

[10] L’abbaye de Dundrennan, à Dundrennan en Écosse, est un monastère cistercien de style roman, fondé en 1142 par des moines de l’abbaye de Rievaulx soutenus par Fergus de Galloway et le roi David 1er d’Écosse.

[11] Lincoln est une ville qui a le statut de cité et le chef-lieu du comté de Lincolnshire, en Angleterre.

[12] Northampton est une ville du Northamptonshire dans les Midlands de l’Est, en Angleterre située sur la rive nord de la rivière Nene. La ville est située à 108 km au nord de Londres et à 80 km au sud-est de Birmingham. Il ne subsiste que peu de chose du Northampton d’avant 1675, la ville ayant été détruite cette année-là par un incendie.