Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Uchtred le Hardi ou Uhtred

Uchtred le Hardi ou Uhtred

dimanche 21 août 2016, par ljallamion

Uchtred le Hardi ou Uhtred

Comte de Northumbrie de 1006 à 1016/1018

Main Street aujourd'hui, avec le château de Bamburgh à l'arrière-plan.Fils de Waltheof 1er dont la famille régnait sur Bamburgh [1] depuis le 9ème siècle. Son père était encore ealdorman [2] de Bamburgh en 994, mais l’année suivante, c’est à Uchtred que revient l’initiative d’établir un évêché à Durham [3] en favorisant le transfert de Chester-le-Street [4] de la communauté de Saint-Cuthbert avec les reliques du saint, sous la direction de l’évêque Ealdhun. Les relations d’Uchtred avec le nouvel évêché sont encore renforcées lorsque Uchtred épouse Ecfrida, la propre fille de l’évêque.

Lorsqu’en 1006, Duhram est attaqué par le roi Malcolm II d’Écosse , Waltheof, charge Uchtred d’organiser la riposte, sans doute à cause de son grand âge. Les Scots [5] sont repoussés avec de lourdes pertes.

C’est sans doute à la suite de ce succès que le roi AEthelred II d’Angleterre attribue à Uchtred le titre de comte de Northumbrie [6] à la place d’ AElfhelm qu’il venait de faire assassiner.

Pour consolider sa position dans le sud de son nouveau domaine, Uchtred répudie la fille de l’évêque et épouse Sigen, la fille de Styr Ulfson, un noble d’York sans doute d’origine scandinave. Cette union lui attire immédiatement l’animosité des ennemis de Styr, regroupés autour de Thurbrand.

Lorsqu’en 1013, le roi Sven de Danemark traverse l’Humber [7] après avoir soumis le sud de l’Angleterre, Uchtred se soumet à lui sans combattre.

Après la disparition de Sven, le roi AEthelred II d’Angleterre reprend le contrôle de son royaume et souhaite s’attacher Uchtred en lui donnant comme épouse sa fille Aefgifu.

Uchtred divorce de nouveau et épouse la princesse. Après la disparition du roi, Uchtred est un fidèle soutien de son nouveau beau-frère Edmond II d’Angleterre contre l’offensive de l’armée de Knut, le fils de Sven. Ce dernier s’allie aussitôt avec les ennemis d’Uchtred, dont Thurbrand.

Uchtred se croyant protégé par un sauf-conduit du roi Knut II de Danemark, il tente de négocier sa position, mais est assassiné avec l’assentiment de Knut II de Danemark par Thurbrand. Cet événement est explicitement daté de 1016 par la Chronique anglo-saxonne [8].

Ce meurtre marque le début d’une longue et sanglante querelle entre les deux familles. Thurbrand est assassiné à son tour par le fils d’Uchtred, Ealdred II , qui est lui-même tué par Carl, le fils de Thurbrand. Dans les années 1070, le petit-fils d’Eadred, Waltheof, finit par tuer la plupart des fils et petits-fils de Carl.

Toutefois, l’historien northumbrien Siméon de Durham présente une autre version des faits.

En tout état de cause, le frère d’Uchtred, Eadwulf Cudel , lui succède à Bamburgh comme comte de Northumbrie au-delà de la Tees [9], tandis que le titre de comte de Northumbrie est attribué par Knut à son allié norvégien Éric Håkonsson.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Uchtred le Hardi/ Portail des Anglo-Saxons/ Comte de Northumbrie

Notes

[1] Bamburgh est un village et une paroisse civile du Northumberland, en Angleterre. Il est situé sur la côte de la mer du Nord. Au 7ème siècle, Bamburgh est la capitale du royaume anglo-saxon de Bernicie. Au 10ème siècle, Bamburgh retrouve une certaine importance comme siège des seigneurs anglo-saxons qui règnent sur une partie de la Northumbrie, indépendamment du royaume viking d’York. Le château de Bamburgh est mis à sac par une armée viking en 993.

[2] Un ealdorman est la personne qui dirige un comté dans l’Angleterre anglo-saxonne entre le 9ème siècle et le règne de Cnut le Grand (1016-1035). C’est un officier royal et un magistrat de haut rang, qui commande également l’armée de son comté en temps de guerre. Dans certaines chartes du Wessex, le terme est traduit par le latin dux ou præfectus.

[3] Il s’agit d’un des plus anciens évêchés d’Angleterre : il est apparu en 995, lorsque l’évêque de Lindisfarne Aldhun déplaça le siège de son évêché à Durham. Les évêques eurent le titre de princes évêques à partir de 1071, lorsque l’évêque Guillaume Walcher devint également comte de Northumbrie. À la mort de Walcher, en 1081, le comté de Northumbrie fut divisé en deux parties par le roi Guillaume le Roux, et la partie sud revint aux évêques de Durham, qui y exercèrent une autorité presque absolue pendant plusieurs siècles.

[4] Chester-le-Street est une ville du Durham située sur la Wear, à environ 11 km au sud de Newcastle. En 883, des moines de l’abbaye de Lindisfarne qui fuient les Danois s’arrêtent à Chester-le-Street et y construisent une église dédiée à saint Cuthbert. L’évêque de Lindisfarne y réside pendant plus d’un siècle, avant d’aller s’installer à Durham en 995. Durant cette période, Chester-le-Street est un centre culturel actif : c’est notamment là que la glose en vieil anglais des Évangiles de Lindisfarne est réalisée.

[5] Les Scots sont un peuple celte originaire de l’est de l’Irlande qui commença à s’établir dans l’île de Bretagne entre les rivières Clyde et Solway aux 3ème et 4ème siècles de l’ère chrétienne. Le nom a ensuite été donné à la tribu irlandaise qui a envahi l’Écosse après que les Romains se furent retirés de Grande-Bretagne en 423. L’Écosse actuelle leur doit son nom (Scotland ; littéralement : le pays des scots).

[6] Le titre de comte de Northumbrie fut un titre de la période anglo-danoise, puis de la fin de la période anglo-saxonne, et enfin du début de la période anglo-normande de l’Angleterre. Le comté de Northumbrie succéda au comté de Bambourg, lui-même étant le successeur d’une Bernicie indépendante. Sous le Royaume viking d’York, il y eut des comtes de Deira. Finalement, toute la Northumbrie fut réunie sous la dynastie bernicéenne. Cette dynastie se maintint en Bernicie jusqu’en 1041, mais à partir de 1016, il y eut d’autres comtes à York qui furent appointés par le roi Knut le Grand pour toute la Northumbrie. Celle-ci fut dissoute au début de la période normande, en comtés d’York et Northumberland, avec une grande partie des terres allant aux princes-évêques de Durham.

[7] Le Humber est un grand estuaire maritime de la côte est du Nord de l’Angleterre situé entre les comtés traditionnels du Yorkshire, au nord, et du Lincolnshire, au sud. C’est l’embouchure commune des rivières Ouse et Trent. Le Humber est un des principaux estuaires d’Angleterre. Placé au premier plan d’un point de vue géographique, il fut également le théâtre d’une histoire riche, qui remonte aux temps des Anglo-Saxons puis connut l’âge d’or du Yorkshire.

[8] La Chronique anglo-saxonne est un ensemble d’annales en vieil anglais relatant l’histoire des Anglo-Saxons. Le manuscrit original est probablement rédigé dans le royaume de Wessex sous le règne d’Alfred le Grand, à la fin du 9ème siècle. De multiples copies sont distribuées aux monastères d’Angleterre et ensuite mises à jour indépendamment les unes des autres.

[9] c’est-à-dire de l’ancienne Bernicie