Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Accueil du site > Histoire du 11ème siècle > Waltheof Siwardson dit d’Huntingdon ou Waltheof II de Northumbrie

Waltheof Siwardson dit d’Huntingdon ou Waltheof II de Northumbrie

mercredi 4 juillet 2012

Waltheof Siwardson dit d’Huntingdon ou Waltheof II de Northumbrie (vers 1050-1076)

Comte d’Huntingdon et de Northampton de 1065 à 1075-Comte de Northumbrie de 1072 à 1075

Second et plus jeune fils de Siward de Northumbrie, comte de Northumbrie, et d’Elfleda, fille du comte Ealdred de Bamburgh.

En 1054, son père, suite aux encouragements de son neveu Malcolm Canmore, envahit l’Écosse par mer et par terre, afin de soutenir Malcom, fils de Duncan 1er d’Écosse, contre le roi Macbeth. Il écrase les Écossais et leurs alliés Normands et ravage le royaume. Son frère aîné Osbeorn est tué durant une bataille décisive dans le Perthshire le 27 juillet 1054. Quand son père meurt l’année suivante, il devient le seul héritier mâle de sa lignée. La Northumbrie est donnée par le roi à Tostig Godwinson, car Waltheof est trop jeune pour pouvoir gérer cette marche vitale du royaume Anglo-saxon.

Il passe probablement les dix années suivantes en partie à la cour royale. En 1065, alors qu’il doit avoir 15 ans, la Northumbrie se révolte contre Tostig, et le comté passe à Morcar. La partie basse de la Northumbrie, qui comprend une partie du sud-est des Midlands, est certainement alors donnée à Waltheof.

En 1066, il est un modeste propriétaire foncier avec des domaines dans 8 comtés principalement dans l’Huntingdonshire, Northamptonshire, Leicestershire, Rutland et Lincolnshire. Il semble assez influent, et beaucoup de petits propriétaires fonciers se sont mis sous sa protection. En octobre 1066, les Normands débarquent dans le sud du royaume. Après leur victoire à la bataille de Hastings, ils débutent la conquête de l’Angleterre.

Son implication dans les batailles de 1066 est inconnue, mais à la fin de l’année, il se soumet à Guillaume le Conquérant. Il est accepté par le roi probablement parce qu’il est l’un des rares Anglo-Saxons qui n’appartient pas à la faction de Godwin. Il est emmené comme otage en Normandie avec Edwin, Morcar et l’archevêque de Cantorbéry Stigand, et gardé jusqu’à la pentecôte de 1068. Quand l’armée envoyée par Sven II de Danemark débarque dans le nord de l’Angleterre en 1069, il se joint à eux avec Edgar Atheling, espérant pouvoir rétablir la position occupée par son père. Il prend part à l’attaque sur York dans laquelle il s’illustre.

Cet événement provoque la dévastation du nord de l’Angleterre, durant laquelle Guillaume le Conquérant applique la politique de la terre brûlée au fur et à mesure qu’il remonte vers le nord du royaume.

Waltheof se soumet à nouveau après le départ des Danois en 1070, et le Conquérant lui pardonne et le restaure dans ses anciennes fonctions de comte. Espérant acheter sa loyauté, et le lier plus fermement à la cause normande, il lui fait épouser Judith de Lens, sa nièce, fille de Lambert II de Lens, comte de Lens, et d’Adélaïde de Normandie, comtesse d’Aumale, et demi-sœur du Conquérant. Il continue à acquérir des domaines fonciers et possède probablement autour de 200 seigneuries, principalement dans l’est des Midlands. Il n’est toutefois pas un important propriétaire foncier.

En 1072, Guillaume le Conquérant lui donne la Northumbrie qui a été confisquée à Gospatrick de Northumbrie. Cela augmente considérablement sa fortune et sa puissance, avec des terres immenses au nord de la Tees et dans le Yorkshire. Cependant le territoire est toujours très agité après la campagne de terre brûlée de 1069-1070. Il y a en plus de nombreux ennemis. En 1016, Uchtred le Hardi, comte de Northumbrie, avait été assassiné par un autre noble nommé Thurbrand, avec la probable complicité du roi Knut II. Thurbrand est à son tour tué par Ealdred, le fils et héritier d’Uchtred, qui est lui aussi assassiné par Carl, le fils de Thurbrand. La mère de Waltheof était la fille d’Ealdred, et en représailles Waltheof venge son arrière-grand-père et son grand-père en tuant plusieurs des fils de Carl.

En 1075, Waltheof est impliqué dans une conspiration contre le roi, orchestrée par Ralph de Gaël, le comte de Norfolk et Roger de Breteuil, le comte d’Hereford. Ses actions ne sont pas connues avec certitude, bien qu’il soit pratiquement certain qui ne se révolte pas ouvertement. Toutefois, Guillaume le Conquérant le juge très impliqué et, de retour en Angleterre avec le roi à la Noël 1075, il est arrêté. Il est jugé à la cour royale, et sa femme est témoin à charge. Les juges n’étant pas d’accord entre eux, l’affaire se prolonge un an, Waltheof étant emprisonné dans la prison royale de Winchester. Bien que défendu par Lanfranc, il est condamné à mort, et le 31 mai 1076, il est décapité sur la colline de Saint-Gilles près de Winchester.

2 semaines plus tard sa veuve demande à ce qu’il soit enterré dans la salle capitulaire de l’abbaye de Crowland. Son comté est confisqué, et restauré seulement en 1087 en faveur de son gendre Simon 1er de Saint-Lis.