Bienvenu sur mon site historique. Bon surf

L’histoire pour le plaisir

Démade

samedi 7 novembre 2015

Démade (380-318 av.jc)

Orateur athénien

Originaire du dème [1] de Péanie [2], simple matelot issu d’une famille pauvre, il s’éleva par son éloquence aux premiers emplois de la République athénienne.

Fait prisonnier par Philippe II à la bataille de Chéronée en 338 [3], il sut se concilier son estime par sa franchise et obtint sa liberté.

Il joua ensuite un rôle-clé dans les négociations qui mèneront au traité de paix entre la Macédoine et Athènes. Il resta depuis toujours attaché à la Macédoine et à la cause de son roi Philippe II contre Olynthe [4], et fit prévaloir à Athènes les propositions les plus favorables au parti macédonien.

En 335, il fit partie avec Phocion de l’ambassade chargée de rencontrer Alexandre, après l’échec de la révolte des Thébains dans laquelle Athènes s’était compromise. Il fut par ailleurs très proche d’Alexandre le Grand, de qui Démade sauva Démosthène entre autres orateurs athéniens, ceux-ci étant promis à l’exécution après avoir causé la colère d’Alexandre. C’est également à Démade qu’Athènes doit d’avoir été épargnée par Alexandre après la destruction de Thèbes.

Réputé pour son talent et son expérience en tant qu’orateur, Démade était également connu pour sa cupidité. Sa propension à accepter tous les pots-de-vin offerts par le parti de l’opposition le fit condamner à de fortes amendes à plusieurs reprises, tant et si bien qu’il finit par être privé de ses droits civiques qui seront rétabli en 322.

Il fut envoyé en ambassade auprès du régent de Macédoine Antipater, qui approchait d’Athènes au cours de la Guerre Lamiaque [5], et négocia le traité de capitulation de la cité. Il fit voter la condamnation à mort de Démosthène et de ses partisans, qui avaient fui la cité. En 318, ayant trahi Antipater pour Perdiccas, il fut mis à mort à Pella [6] par son fils Cassandre, alors qu’il était chargé d’une autre mission pour les Athéniens.

P.-S.

Source : Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia Démade/ Portail de la Grèce antique/ Hommes d’État de l’Athènes antique

Notes

[1] Le dème est une circonscription administrative de base instaurée lors de la révolution isonomique de Clisthène qui eut lieu de 508 ou 507 à 501 av. jc à Athènes. Le dème est directement lié à la marche d’Athènes vers la démocratie.

[2] Péanie, dit aussi parfois Péanée est un dème de l’Athènes antique. Selon la tradition la plus répandue y sont nés plusieurs personnages célèbres

[3] La bataille de Chéronée, en août 338 av. jc, est une victoire le 1er septembre 338 av. jc de Philippe II de Macédoine sur une coalition de cités grecques menée par Athènes

[4] Olynthe est une ancienne ville de Chalcidique, construite principalement sur deux plateaux de 30 à 40 m de hauteur, dans une plaine fertile, sur le golfe de Torone, près de l’isthme de la péninsule de Pallène, à environ 2,5 kilomètres de la mer et environ 9 km de Potidée.

[5] La guerre lamiaque ou guerre hellénique est un conflit qui se déclenche en Grèce à la mort d’Alexandre le Grand en juin 323 av. jc. Il oppose des cités grecques révoltées, parmi lesquelles Athènes, aux Macédoniens menés par le général Antipater. La guerre est finalement remportée par ce dernier en 322 et les cités rebelles doivent se soumettre.

[6] Pella est une ville antique de la plaine centrale de Macédoine, entre le Loudias et l’Axios, sur une colline surplombant dans l’Antiquité un lac marécageux : cette cité de peuplement mixte gréco-barbare passe sous le contrôle des rois téménides dès le début du 5ème siècle av.jc, mais ne sort de l’obscurité qu’en devenant leur résidence habituelle, à une époque où le royaume est en pleine expansion vers l’Est aux dépens des Thraces et de la Ligue de Chalcidique. Elle devient ainsi la capitale du royaume de Macédoine à partir du début du 4ème siècle av. jc en supplantant Aigéai, et conserve ce rôle à l’époque hellénistique, pour le royaume antigonide.